Publicité
30 août 2016 - 02:21 | Mis à jour : 12:58

Incendie à l’usine F.F. Soucy de Rivière-du-Loup

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Les travailleurs de l’usine F.F. Soucy de Rivière-du-Loup ont craint le pire pendant quelques minutes, vers 0 h 30 dans la nuit de mardi. C'est qu'un incendie s’est déclaré dans une machine à papier, laissant même apparaitre des flammes sur le toit.

Les pompiers du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup (SSIRDL) ont déclenché une deuxième alarme.

«Le feu a débuté dans la partie sèche de la machine numéro 2, une machine à papier. Tout a commencé au sous-sol et les tisons ont remonté jusqu’au toit via un séchoir à papier», a expliqué le chef de division du SSIRDL, Éric Deschênes.

Des flammes ont ensuite été aperçues sur le toit. «C’est spectaculaire. En fait, c’est le séchoir qui tire l’air chaud vers l’extérieur, ce qui permet au papier de sécher. Dans ce cas-ci, les flammes ont suivi le conduit.»

Les pompiers ont été rapidement en contrôle de la situation, mais des vérifications exhaustives ont ensuite été menées afin de s’assurer qu’il ne restait aucun foyer d’incendie.

Aux dires du chef de division, l’intervention s’est bien déroulée. On ne déplore aucun blessé, si ce n’est un pompier victime d’un coup de chaleur. Il a été pris en charge par les paramédics de la CPGP.

C’est une surchauffe d’un roulement à billes de la machine #2 qui est la cause de l’embrasement. C’est au petit matin, vers 4 h, que les pompiers ont pu regagner la caserne.

Quant aux dommages, de l’aveu même du chef de division, ils sont difficiles à évaluer. «Généralement, ils sont limités à des parties de l’appareil qui composent le séchoir. Il y a aura sans doute des dommages collatéraux que les mécaniciens de l’usine vont trouver, mais c’est assez limités.»

 

 

Publicité