Publicité
27 juillet 2016 - 12:30 | Mis à jour : 13:51

Décès à Saint-Alexandre : le cellulaire parmi les causes

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 7

L’accident ayant causé le décès de Florilda Castonguay le 29 novembre à Saint-Alexandre-de-Kamouraska aurait été causé notamment par une distraction du conducteur par un téléphone cellulaire, a conclu la coroner Renée Roussel. Cette dernière recommande d’ailleurs une législation encore plus sévère pour venir à bout de ce fléau. 

« Le conducteur s’occupait de son passager avant, semble-t-il, mais il y a lieu de croire que son téléphone cellulaire l’accaparait également », écrit Mme Roussel dans son rapport d’investigation. 

Florilda Castonguay, une femme de 75 ans, a perdu la vie tragiquement alors qu’elle effectuait sa marche habituelle dans les rues de son quartier en après-midi, le 29 novembre. Elle s’est fait heurter à moins de 30 km/h par une voiture venant derrière elle sur la rue du Rocher, près de l’intersection avec la rue des Merisiers. Selon la Sûreté du Québec, la victime présentait de nombreuses lésions majeures à l’arrivée des paramédics. Elle a plus tard succombé à ses blessures au Centre hospitalier régional du Grand-Portage (CHRGP). 

AUTRES FACTEURS

En plus de la distraction du conducteur, la coroner Renée Roussel attribue l’accident à d’autres facteurs, dont l’absence de trottoirs dans le secteur. « S’il y en avait eu, Mme Castonguay ne serait pas promenée dans la rue et l’accident ne se serait pas produit. Malheureusement, les trottoirs sont devenus des installations plutôt rares dans les municipalités », note-t-elle, soulignant également que Mme Castonguay aurait dû faire face à la circulation automobile lors de sa marche. 

CHANGEMENTS DEMANDÉS 

Dans son rapport d’enquête, Renée Roussel affirme qu’il faut trouver le moyen d’empêcher totalement l’utilisation du cellulaire au volant ou même celui des systèmes mains libres. La simple interdiction et les conséquences dissuasives actuelles ne suffisent pas, estime-t-elle.

« J’en viens à penser qu’il faudra probablement des solutions technologiques (brouillage des ondes cellulaires à bord des véhicules) plutôt qu’éducatives pour venir à bout du danger que cela représente à moins que les mentalités et la législation finissent par évoluer. »

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

7 réactionsCommentaire(s)
  • a ce compte il va falloir fermer les bars et la SAQ car depuis longtemps les ivrognes au volant tue et blesse des personnes depuis toujours et ceux-ci s'en tire avec presque rien et continue a conduire. Lequel est le plus dangereux? Le cellulaire utiliser de facon intelligente ou l'ivrogne qui ne sait pas ou il s'en va?

    inconnu - 2016-07-28 19:39
  • Dommage que la Municipalite de Saint-Alexandre ne fait rien pour sécuriser ce secteur.
    Faudra t'il un autre décès?

    Roger - 2016-07-27 23:19
  • Je sympathise avec la famille de la victime de cet accident, soit. Mais interdire le cellulaire même avec le "main libres", faudrait alors interdire le GPS, la radio, la gorgée de café et la croquée de beigne. On a pas fini. Il y a déjà un coroner (Dr Garneau, coroner de Drummondville) qui a fait comme recommandation en 2011 d'inclure par le fabricant de toute auto neuve vendue un antidémarreur éthylométrique (une "balloune" en bon français) pour être certain que tout un et chacun soit à jeun en partant en ballade.... Ouain. On est pas rendu loin où on va recommander d'interdire l'auto, tout simplement.

    passepoil - 2016-07-27 22:57
  • Et ceux qui utilisent l'ivresomètre? Malheureusement Dr Roussel fait fausse route. Coroner, ce devrait être sérieu comme titre.

    Yvon - 2016-07-27 20:09
  • @Frank

    Votre vision des choses est selon moi très juste. Mais il ne faut pas oublier qu'il est toujours meilleur politiquement parlant de jeter le blâme sur les méchants automobilistes en cas d'incident les impliquant avec d'autres usagers de la route.

    Steph - 2016-07-27 16:34
  • Comment est-ce qu'on appliquerait une telle législation en pratique? Déjà on voit à chaque jour plusieurs conducteurs avec le téléphone à l'oreille ou visiblement en train de regarder leur téléphone et les policiers n'ont pas les moyens de faire réduire le nombre des contrevenants de manière significative. Comment un policier pourrait savoir si je parle sur mon main libre ou si je chante sur une chanson qui passe à la radio?

    Bloquer les ondes cellulaires, c'est risquer d'empêcher le signalement d'accidents via le 911 et priver les conducteurs responsables d'un outil de communication tout de même plutôt sécuritaire. On ne pourra jamais éliminer toutes les distractions et pourtant il en existe des bien pire comme des passagers turbulents. On ne pourrait pas empêcher les gens de conduire avec des enfants à bord.

    Il faut tout de même laisser vivre les gens. Je trouve que les trottoirs et le fait de rappeler aux piétons de marcher face à la circulation sont des mesures plus efficaces et qui attaquent moins la liberté des individus.

    Frank - 2016-07-27 15:16
  • Les écrans tactiles, le réglage de la radio (Sirius XM, lecteur mp3...), les GPS, ce sont autant de distractions, au même titre que les cellulaires. Alors que faire ? À mon avis, on se sent trop en sécurité dans les voitures, les gens ne réalisent plus qu'ils conduisent un engin de plus d'une tonne dont ils peuvent perdre le contrôle à tout instant et... se tuer ou tuer quelqu'un.

    Yoann - 2016-07-27 14:45