Publicité
21 juin 2016 - 13:56 | Mis à jour : 15:18

La Sûreté du Québec enquête à l’École secondaire de Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Une enquête pour un début d’incendie sur le terrain de l’École secondaire de Rivière-du-Loup est en cours. Le lundi 20 juin vers 15 h, les policiers ont été appelés au 320, rue Saint-Pierre pour un possible incendie volontaire. À leur arrivée, les flammes avaient déjà été maitrisées.

Un élève d’âge mineur a été ciblé et rencontré par les agents de la SQ. «L’enquête suit son cours. Il pourrait faire face à des accusations d’incendie criminel et de méfait de moins de 5 000$», explique le porte-parole de la Sûreté du Québec, Claude Doiron. Le suspect a été arrêté et libéré par la suite.

L’accusation de méfait est passible d’une peine maximale de deux ans d’emprisonnement, tandis que le chef d’accusation d’incendie criminel causant des dommages matériels prévoit un emprisonnement maximal de 14 ans, selon le Code criminel pour adultes. 

La Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents prévoit des peines favorisant la réhabilitation telles que la réprimande, l’amende, le travail communautaire et des périodes de probation selon le degré de responsabilité du contrevenant et la gravité de l’infraction commise.

Publicité