Publicité
16 juin 2016 - 13:47

Décès sur la 289 : la fatigue mise en cause

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

L’accident ayant causé la mort de Samuel Bélanger le 21 janvier à Saint-Alexandre-de-Kamouraska aurait été notamment causé par la fatigue, a conclu la coroner Renée Roussel. Le jeune conducteur se serait « probablement endormi au volant ».

Ainsi, d’après les témoignages recueillis auprès de ses amis et les analyses toxicologiques, Samuel Bélanger se serait retrouvé dans un « état d’hypovigilance », la nuit du drame, en raison de la fatigue accumulée au cours des derniers jours et la consommation de cannabis survenue dans les heures qui l’ont précédé. 

Le jeune homme de 18 ans a perdu la vie lors d’un violent face-à-face entre sa voiture et un camion-citerne. Selon la SQ, le camionneur n’a pas pu éviter la collision, puisque la voiture s’est déportée progressivement dans sa voie. Son décès avait été confirmé au Centre hospitalier régional du Grand-Portage. 

Dans son rapport, la coroner Renée Roussel a balayé du revers de la main les hypothèses de bris mécanique et de distraction occasionnée par un téléphone cellulaire. Une inspection mécanique n’a décelé aucune irrégularité et il n’y avait aucun service cellulaire lié à son appareil. 

Rappelons que le jeune homme a été la seule personne à perdre la vie lors de cet évènement. Le chauffeur impliqué s’en est tiré qu’avec de légères blessures et un important choc nerveux. 

 

Publicité

Commentez cet article