Publicité
17 mai 2016 - 16:13 | Mis à jour : 18 mai 2016 - 08:11

Pornographie juvénile : la défense demande une remise en liberté

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Le sexagénaire de Rivière-du-Loup, Charles Roy, accusé de production, distribution, accès et possession de pornographie juvénile était de retour au palais de justice de Rivière-du-Loup pour son enquête sur remise en liberté le 17 mai.

Le juge Martin Gagnon a remis sa décision pour la remise en liberté de Charles Roy au 18 mai. Trois témoins ont été entendus et l'ampleur de la preuve a été présentée en partie au cours de la journée. Suivez infodimanche.com demain pour connaitre la suite des procédures judiciaires.

Une ordonnance de non-publication a été rendue, donc la preuve recueillie, les renseignements fournis ou les observations faites et les raisons données par le juge de paix, ne peuvent être publiés ou diffusés de quelque façon que ce soit.

Charles Roy fait face à 11 chefs d’accusation, tous relatifs à de la production, de la distribution et de la possession de pornographie juvénile pour des gestes commis sur une période de 10 ans.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Je ne suis pas d'accord avec les les ordonnances de non-publication dans des cas comme ceux là. Il faut protéger nos enfants de ces agresseurs. Donc, nous devons être au courant de leurs déviances.

    Nathalie - 2016-05-17 17:05