Publicité
6 avril 2016 - 15:59 | Mis à jour : 16:30

Mario Sirois radié pour 10 ans

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Rivière-du-Loup - Le 10 mars dernier, le comptable louperivois, Mario Sirois, s’est vu imposer une radiation temporaire de 10 ans par le Tribunal des professions. Une radiation exécutoire depuis le 16 mars, mais à laquelle il faut déduire une période de 4 ans déjà purgée.

Ce jugement infirme en partie la décision rendue par le conseil de discipline de l’Ordre des CPA du Québec qui, le 29 aout 2014, avait imposé au comptable une radiation temporaire de trois ans sur l’unique chef de la plainte.

Le Tribunal des professions impose donc une radiation de 10 ans de laquelle il faut déduire la période de radiation provisoire déjà purgée en application d’une première décision du comité exécutif de l’Ordre en mars 2012. Il reste donc 5 ans et 351 jours de radiation temporaire à purger à Mario Sirois.

Le conseil de discipline l’avait reconnu coupable «d’une d’infraction de nature criminelle perpétrée le ou vers le 26 avril 2007, soit d’avoir intentionnellement fait un faux document, contrevenant ainsi aux dispositions de l’article 34 du Code de déontologie des comptables agréés (c. C-48, r. 2.01).»

Selon l'Ordre, Mario Sirois peut demeurer à l'emploi du cabinet de comptables professionnels agréés Dufour Leblanc qui avait acquis le cabinet Sirois-Lévesque. Toutefois, il lui est interdit de se prétendre comptable professionnel agréé (CPA) ainsi qu’effectuer certaines tâches réservées au CPA.

AORTE

Rappelons que le comptable avait été arrêté dans le cadre de l’Opération Aorte Julien en 2007. Il avait été condamné à six mois d'emprisonnement à purger dans la collectivité, à deux ans de probation avec suivi et à 100 heures de travaux communautaires. Mario Sirois avait tenté de faire invalider le verdict de culpabilité, avant d’essuyer une fin de non-recevoir en Cour d’appel en décembre 2013.  

 

Publicité

Commentez cet article