Publicité
3 novembre 2017 - 13:47 | Mis à jour : 15:11

Pierre-André Michaud affronte Jean-Pierre Rioux à la mairie de Trois-Pistoles

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 3

Pierre-André Michaud, âgé de 50 ans a présenté dans candidature au poste de maire de la Ville de Trois-Pistoles, tout comme il l’avait fait il y a 4 ans. Il affrontera le maire sortant Jean-Pierre Rioux, qui compte déjà 35 ans d’expérience en politique municipale.

S’il est élu, M. Michaud souhaite travailler de concert avec le conseil entièrement élu par acclamation. Tous les membres du conseil actuel font partie de l’équipe Action Trois-Pistoles, menée par Jean-Pierre Rioux.

Pierre-André Michaud affirme qu’en 2010, il avait proposé un projet d’hôtel lors d’une assemblée municipale. «Il faudrait s’affilier avec une chaine d’hôtel qui amènerait de l’investissement à Trois-Pistoles. Aucun projet n’est sorti de mon intervention», déplore-t-il.

Ce dernier souhaite profiter de l’achalandage de la route 132 engendré par la proximité de la Ville avec Rivière-du-Loup et Rimouski.

Selon M. Michaud, depuis 1933, il y a une grave problématique pour l’École d’immersion française de Trois-Pistoles. «Les jeunes n’ont pas d’hébergement. Moi je propose depuis 1997 qu’on leur trouve un endroit où rester, des appartements. Ils sont dans des familles ici à Trois-Pistoles. Le ministère de l’Éducation n’a rien produit à ce sujet», explique-t-il.

Du côté de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles, on précise que c’est dans les familles d’accueil que l’acquisition de la langue ciblée et de la culture du Québec est favorisée. Chaque année, plus de 600 étudiants fréquentent l’institution.

Par ailleurs, Pierre-André Michaud se dit en accord avec l’implantation de la Maison Martin-Matte en sol pistolois, sur la rue Gagnon. «Elle n’est pas construite encore, mais je sais qu’il y a des activités de financement.»

Pour les quatre prochaines années, le candidat à la mairie affirme que Trois-Pistoles doit se présenter en tant que ville touristique, et que cela passe par la construction d’un hôtel. «Environ une cinquantaine de chambres, ce serait suffisant».

Quand on lui parle d’attirer des jeunes à Trois-Pistoles, Pierre-André Michaud croit que cela passe par le secteur industriel et les compagnies. Il ajoute : «J’ai vu que Mikael Rioux voulait faire un festival de la marijuana. Tant que ce n’est pas encore légal, je ne veux pas y être relié. Si cela devient légal, je voudrais mettre en place une usine de fabrication de cannabis», complète le candidat.

Pierre-André Michaud affronte le maire sortant Jean-Pierre Rioux, qui sollicite un 5e mandat à Trois-Pistoles. Info Dimanche a tenté de contacter l’autre candidat dans cette course, Armand Malenfant, afin de connaitre ses projets, mais nos démarches sont demeurées sans réponse. 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Cela va couter cher. Environ 25,000

    Jean - 2017-11-06 01:15
  • Les conseillers tous élus par acclamation ! Il y a un sacré problème dans cette petite ville. Les gens ne sont pas conscient que c'est mauvais de toujours réélire le même maire. Au fait combien d'industries se sont implantés à Trois-Pistoles depuis 10 ans ? Est-ce qu'il y a un représentant qui fait de la prospection pour attirer des entreprises ? Ma petite ville pour ne pas dire village maintenant, devient peu à peu un village fantôme. Les commerces ferment un a un et les quelques jeunes sérieux qui veulent travailler fuient la région. Ce n'est pas ce qu'on appelle du développement.

    mike - 2017-11-05 23:46
  • Une vraie farce à Trois-Pistoles. Michaud et Malenfant savent-ils que cet élection bidon vient de coûter aux contribuable pistolois entre 15,000 et 20,000$ avec les dollars de nos poches de contribuables

    Carmen - 2017-11-04 21:07