Publicité
31 octobre 2017 - 06:33 | Mis à jour : 10:15

Notre-Dame-du-Portage : Denise Côté propose une autre orientation

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

À Notre-Dame-du-Portage, deux personnes sollicitent l’appui des citoyens pour le poste à la mairie, Denise Côté et le maire sortant Vincent More. Les deux candidats proposent d’ailleurs une orientation très différente pour la localisation de la bibliothèque.

Mme Côté veut que la Municipalité transforme le presbytère en Maison de la culture qui abriterait entre autres la bibliothèque. M. More et le conseil municipal sortant ont déjà présenté aux gouvernements fédéral et provincial le projet Espace villégiature qui consiste notamment à faire des rénovations aux installations de la piscine et d’y construire un bâtiment dans lequel on localiserait la bibliothèque.

«Nous voulons créer un lieu de rassemblement communautaire au cœur du village pour assurer la sauvegarde de l’ilot paroissial, incluant la bibliothèque, l’école, l’église, le presbytère, le quai et la plage sans oublier la piscine rénovée. Nous voulons bien mettre aux normes et rajeunir les installations de la piscine, mais pas construire une méga structure», a indiqué Denise Côté qui était accompagnée de Mireille Savary, candidate au district 2 et Francine Pelletier, candidate au district 4.

Mme Pelletier questionne pour sa part le maire sortant sur le montant indiqué sur le site web de la Municipalité. On y précise qu’en date du 2 octobre 2017 le cout total du projet Espace villégiature est de 2 840 630 $ par rapport à 2 269 212 $, tel qu’inscrit dans le budget initial 2017. À cet effet, M. More a expliqué qu’il s’agit d’une évaluation pour des travaux qui seraient réalisés en hiver, mais une option qu’il a qualifiée de très peu probable. «L’estimation de 2,2 M$ est encore la bonne», a-t-il mentionné. De leur côté, Mmes Côté, Savary et Pelletier ne sont pas en mesure d’indiquer le cout de rénovation et de transformation du presbytère.

Les trois femmes accordent également une grande importance au patrimoine de Notre-Dame-du-Portage. Elles entendent proposer des activités innovantes et lucratives pour assurer la sauvegarde du patrimoine religieux de cette communauté. Présidente de Patrimoine et Culture du Portage, Mme Côté a utilisé la liste des adresses électroniques des membres de l’organisme pour leur faire parvenir un message leur indiquant que «… notre patrimoine religieux est menacé…». Certains membres, dont Clermont Pelletier, se sont élevés contre cette façon de faire. Denise Côté s’est d’ailleurs excusée d’avoir utiliser la liste de courriels de son organisme. Notons également que le message ne précisait pas que Mme Côté était candidate à la mairie. «Le patrimoine, c’est la mission de notre organisme», a souligné la présidente.

Denise Côté est également inquiète concernant les négociations entre la Municipalité, la Fabrique et l’Évêché pour la vente de l’église et du presbytère. Si aucune entente n’est conclue avant le 31 janvier prochain, Patrimoine et Culture du Portage pourrait perdre une aide financière de 35 000 $ pour présenter une exposition à la sacristie en 2019 sur le chemin du Portage.

«Cette campagne, on la fait pour la démocratie», a conclu Denise Côté.

Publicité

Commentez cet article