Publicité
26 octobre 2017 - 06:57

Parc maritime: Pierre Levesque accuse Gaétan Gamache d’avoir caché la vérité

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 7

Le candidat à la mairie de Rivière-du-Loup n’a pas mâché ses mots mercredi quand est venu le temps de commenter la sortie de Jean Bédard concernant le projet de Parc maritime de Rivière-du-Loup. Il accuse le maire sortant et aussi candidat de ni plus ni moins mentir.

«Encore mardi lors du débat, il a caché la vérité à la population. Il avait l’occasion de rectifier le tir. (…) Il le sait, car il était présent à la réunion de la Société nautique de septembre, mais il n’est pas capable de le dire que le projet doit être réévalué et transformé. Pire, il parle de dragage où subitement, 1 M$ aurait été trouvé pour acheter l’équipement. (…) C’est complètement irréaliste», lance Pierre Lévesque.

À l’instar de Jean Bédard, le candidat considère que le projet de Parc maritime est compromis. Selon lui, le conseil de ville devra rapidement intervenir. Il rappelle que le financement reçu de Québec et d’Ottawa, une somme de près de 5,2 M$, est déjà une base solide à partir de laquelle il est possible de travailler.

Pierre Levesque a aussi tiré en direction de la candidate et conseillère sortante Sylvie Vignet à qui il reproche de n’en avoir pas assez fait pour aller chercher l’information. «J’en sais plus ! Elle n’est pas allée chercher l’information comme elle le devait comme une aspirante mairesse.»

Il prévient que c’est un véritable «ras de marée» qui s’en vient. «Il faut revenir à la base. Revenir au pourquoi on le fait, pour la marina, pour les croisiéristes, pour avoir un accueil pour les gens. On ne construit pas une maison avant d’avoir complété son montage financier», image le candidat.

PARC MARITIME

Le projet de Parc maritime est estimé à 14 M$, les trois paliers de gouvernement ont annoncé le 11 septembre un pacte financier à parts égales de 2,6 M$ chacun pour la réalisation du projet de parc maritime dans le secteur de la Pointe à Rivière-du-Loup. De plus, la Ville a déjà consenti une somme totale de 4,2 M$ et la somme de 500 000 $ en investissements privés, ce qui porte en fait le financement trouvé à près de 10 M$.

Le projet inclut des partenaires privés via la location de locaux. La STQ (gare), AML, Duvetnor et Tourisme Bas-Saint-Laurent devaient être locataires. Les revenus locatifs étaient estimés à 150 000 $ par année.

  >> Aussi à lire : Le projet de Parc maritime prend l’eau

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

7 réactionsCommentaire(s)
  • Thérèse...Ce n'est pas juste Pierre Lévesque qui critique les 4 ans donnés et perdus par Gamache c'est une ribambelle de gens lucides.. Ce n'est pas parce qu'on a passé 4 ans dans un bureau à la ville qu'on est tout d'un coup devenu bon et à plaindre parce qu'on critique son mauvais travail. On n'en veut plus point...Même Mme Vignet n'en veut plus, c'est clair pourtant.

    lucidité101 - 2017-10-27 11:01
  • Le commodore du Club nautique de la marina de Rivière‐du‐Loup, Jean-Claude Plourde, a fait parvenir un communiqué de presse dans lequel il souhaite rectifier certaines informations ayant circulé depuis quelques jours au sujet du projet du Parc maritime de Rivière‐du‐Loup. Des propos qui rompent avec ceux du président de Duvetnor, Jean Bédard.
    «(...) Je tiens à me dissocier totalement du point de vue exprimé publiquement par M. Jean Bédard à la radio locale cette semaine. Les opinions exprimées par M. Bédard divergent complètement de celles de tous les autres membres du conseil d’administration et ne représentent en aucun cas la position du Club nautique de Rivière‐du‐Loup. Je tiens à réfuter catégoriquement l’affirmation selon laquelle il faut recommencer le projet à zéro et j’affirme que tous les membres du conseil, à l’exception de M. Bédard, continuent de croire fermement à la viabilité du projet», souligne le commodore.
    M. Plourde a aussi tenu à souligner que l’extrait du procès‐verbal de la réunion spéciale du conseil d’administration du Club nautique du 28 septembre paru dans un article plus tôt cette semaine n’a pas encore été approuvé par les membres du Club. Du même souffle, il déplore la publication publique du document.
    «Je tiens à préciser que plusieurs marins du Club collaborent de manière proactive avec la Corporation du Carrefour maritime de Rivière‐du‐Loup afin de trouver des solutions pour améliorer les conditions de la pratique de la plaisance à partir de la marina de Rivière‐du‐Loup.»
    Selon le commodore, ce travail s’effectue dans un contexte «très collaboratif».

    Pierre M. Drayaf - 2017-10-27 07:03
  • @Thérèse : Vous aimez mieux un maire qui va mémerré les secrets du conseil aux médias?? Un gars qui sali la réputation des autres par en dessous? Un gars qui parle dans le dos et qui a la main molle? Bon vent... pardon... bon vote madame!

    Attaboy - 2017-10-26 18:38
  • C'est vraiment pas fort et très méchant de votre part monsieur Lévesque de cracher ainsi sur l'ancien maire qui a donné 4 ans à notre ville, en faisant de son mieux avec les conseillers.Vos propos sont tout aussi méprisants envers madame Vignet. Vos coups bas ne sont pas dignes d'un futur maire. Votre ignoble crachat va vous revenir dans la face.

    Thérèse - 2017-10-26 16:40
  • Bravo monsieur Lévesque. Vous au moins vous cherchez l'heure juste sans bourrer les citoyens comme le fait l'ex-maire. Monsieur Bédard est un travailleur efficace et très bien structuré. S'il est avec vous, c'est bon signe pour l'avenir. Beaucoup ne savent pas assez ce qu'il a fait pour le tourisme ici, malgré l'ignorance des responsables de la ville.

    dragueur - 2017-10-26 12:02
  • 10 m$ trot dispendieux exemple St Siméon je suis aller souvent la gare maritime sert pour les toilettes les touristes demeure dans leurs auto et dans les réstaurants avant de prendre le bateau.

    dédé - 2017-10-26 11:25
  • Il peut bien dire qui est menteur sa sent la magouille de monsieur Lévesque je ne lui fais pas confiance

    Alain ouellet - 2017-10-26 09:36