Publicité
24 octobre 2017 - 12:05 | Mis à jour : 17:10

Rivière-du-Loup : un débat constructif sans K.O.

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 6

Les candidats à la mairie de Rivière-du-Loup, Gaétan Gamache, Sylvie Vignet et Pierre Lévesque ont tous les trois croisé le fer, ce mardi 24 octobre à l’Hôtel Universel, dans le cadre du traditionnel débat de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup. Malgré quelques bons coups de chaque côté, aucun des trois prétendants n’a été envoyé au tapis.

Pour leur deuxième tête-à-tête en deux semaines, force est de constater que chacun des candidats est monté sur les lutrins prêts à faire face à la musique. L’objectif étant évidemment de permettre aux citoyens de faire un choix éclairé, le 5 novembre prochain. 

TROIS THÈMES

M. Gamache, Mme Vignet et M. Lévesque devaient débattre autour de trois thèmes principaux, le premier touchant les enjeux, les priorités et l’administration municipale, le deuxième les projets à caractère économique et le développement du milieu, le troisième l’aide et l’accompagnement des entreprises. Un panel de gens d’affaires, composé de trois membres de la Chambre de commerce, intervenait après chaque thème avec des questions précises touchant des points d’intérêt particulier.

Il faut mentionner que le ton du débat a été donné rapidement. Dès la première possibilité de confrontation, le maire sortant Gaétan Gamache a essuyé plusieurs flèches, notamment de la conseillère sortante, Sylvie Vignet. Le dossier controversé du 108, rue Fraser, est revenu au gallot. On a aussi reproché la façon de travailler du maire sortant ne laissait pas suffisament de place à l’avis des conseillers en place lors du dernier mandat.

C’est alors que le candidat Pierre Lévesque a pris la balle au bond : «J’ai l’impression de vivre le jour de la marmotte!», a-t-il lancé, faisant évidemment référence aux prises de bec répétées, au cours des dernières années, entre les conseillers et le maire. 

Le reste du débat a été plus sobre et sans grande histoire. Certes, il y a eu argumentation, mais les débatteurs ont surtout profité des questions pour promouvoir leur plateforme électorale.  

PIERRE LÉVESQUE 

M. Lévesque a d’ailleurs pris bien soin de répéter qu’il incarne, selon lui, le renouveau à Rivière-du-Loup. Il souhaite se détacher de l’administration précédente et c’est dans cette voie qu’il a affronté les questions et les thèmes.

Celui qui a été directeur général de Rivière-du-Loup en spectacles promet notamment un travail d’équipe plus efficace avec les conseillers, une écoute attentive et proactive auprès des entrepreneurs sur le terrain et des actions pour une ville attractive, autant pour les touristes que pour les familles, le manque de main-d’œuvre étant un problème important dans la région.  

«Depuis le début de la campagne, les gens veulent du renouveau. Ils sont fatigués des chicanes et de l’inaction. Ils veulent un maire leader qui les représentera dignement et qui rassemblera le conseil autour d’objectifs communs. J’ai l’expérience, je suis prêt et je suis là pour vous, pour faire avancer notre ville, une ville de gagnants (…) Le 5 novembre, envoyez un message clair de vrai changement», a-t-il déclaré. 

SYLVIE VIGNET 

À certains égards, les propos de M. Lévesque ont rejoint ceux de Sylvie Vignet, qui n’a d’ailleurs pas été gênée de prendre sa place et de faire valoir ses points. Elle aussi souhaite «faire autrement» à la Ville de Rivière-du-Loup grâce à son expérience acquise au cours des 12 dernières années. Le changement est donc également à l’ordre du jour. 

Mme Vignet désire entre autres une implication plus accrue des citoyens dans les actions municipales, notamment grâce à un budget participatif, vise de reconstruire la confiance entre les élus et les Louperivois, et propose de créer un momentum touristique autour de l’organisation des Jeux du Québec dès 2018. 

«Vouloir être mairesse demande réflexion et engagement, ce n’est pas pour garder le pouvoir ou satisfaire une crise de la quarantaine», a-t-elle martelé. «J’ai la firme conviction que nous devons changer notre manière de faire les choses. Comme conseil, nous devons reprendre en main le développement économique, mieux accompagner les entrepreneurs et travailler en équipe dans la confiance et le respect.»

GAÉTAN GAMACHE 

Enfin, Gaétan Gamache a défendu un bilan dont il se dit fier. Une administration Gamache est caractérisée par la rigueur et le travail, a-t-il rappelé. 

Le maire des quatre dernières années à Rivière-du-Loup trouve valorisant d’être à la tête de la 1re ville entrepreneuriale au Canada [un titre dont ses adversaires ont reproché à son administration de s’attribuer trop de mérites] et a amené les idées de robotisation et d’immigration pour pallier les problèmes de main-d’œuvre. 

Ses priorités pour le futur sont notamment de développer le grand Rivière-du-Loup, de dynamiser les échanges avec les municipalités voisines, de développer l’aéroport régional et de rendre l’usine de biométhanisation, gérée par SÉMER, complètement opérationnelle. 

«J’ai le savoir, la connaissance et l’expérience pour être votre maire pour un 2e mandat (…) Notre façon de gérer la ville a été payante. Malgré les contraintes, nous avons su la développer, mettre de l’avant les projets porteurs, attendus et souhaités. Notre ville est dynamique et fait des envieux partout. Les citoyens peuvent compter sur ma rigueur, ma détermination et mon savoir-faire», a-t-il affirmé. 

Évidemment, les différends entre le maire et les conseillers et celui d’une meilleure communication du bureau du maire avec les médias, notamment avec CIEL-FM, sont deux sujets chauds qui sont revenus en fin de débat. On a aussi reproché au maire de voir le Carrefour maritime comme une réalisation, alors que le financement n’est pas complété. 

Un gagnant ou une gagnante? Tout est dans la perception des électeurs qui auront à se prononcer le 5 novembre quand ils feront un X sur leur bulletin de vote. D’ici là, les trois candidats poursuivent un travail de tous les instants afin de convaincre le plus de citoyens possible qu’ils représentent ce qu’il y a de mieux pour gérer les destinées de Rivière-du-Loup au cours des quatre prochaines années.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • J'ai confiance en Mme Vignet

    Lise - 2017-10-26 11:58
  • @ J'embarque,
    On ne discute surement pas avec les même personnes. Je prédis que le 6 novembre ton pseudo sera ''je débarque''
    @ Mr Pierre Lévesque,
    À votre première rencontre de discussion nous étions 2. Moi et l'association des camionneurs. Je vous souhaite plus d'électeurs cette fois-ci.

    René Lapointe - 2017-10-25 22:01
  • Personnellement, je rencontre et discute avec beaucoup de citoyens et je suis certain à 100% que l'ex maire Gamache est brûlé, presque personne veut revivre le climat passé d'un maire directif, incapable d'écoute. Le pire qui pourrait arriver est que Mme Vignet reçoive le vote des désabusés. Elle n'a rien prouvé et en votant pour Pierre Lévesque on fait confiance à une vision d'avenir, à des débats constructifs et dans la sérénité. Depuis le début de sa campagne, Mr Lévesque est allé prendre le pouls de nombreuses compagnies et association du territoire. Il est déterminé à faire un bout de chemin avec eux. J'embarque avec lui.

    J'embarque - 2017-10-25 13:37
  • Pour vous ce matin, je me lance et je vous fais ma prédiction, selon moi, c'est M Gamache qui sera réélu simplement à cause du partage des votes!

    M Lévesque sera bon troisième, car il n'a aucune expérience dans le domaine municipale et en politique. Certes sa candidature est intéressante pour forcer les deux autres candidats à se surpassser, mais je ne crois pas qu'il sera élu.

    Du côté de Mme Vignet, c'est selon moi l'adversaire la plus redoutable pour M Gamache, elle connait très bien les dossiers, cependant c'est du côté de la notoriété qu'elle a une faiblesse, elle procurera quelques sueurs froides au maire sortant mais je ne crois pas qu'elle sera élue!

    C'est ma perception, évidemment je peux me tromper!

    Dan - 2017-10-25 11:02
  • Ce débat sera-t-il diffusé "en différé" sur MaTV ou ailleurs dans les prochains jours?

    passepoil - 2017-10-24 16:17
  • Venez discuter avec moi, Pierre Levesque, votre candidat à la mairie aux prochaines élections à la ville de Rivière-du-Loup, lors d'une rencontre de discussion. L'activité à lieu au Café du Clocher, jeudi le 26 octobre, de 19h-20h au 419 Rue Lafontaine, Rivière-du-Loup, QC G5R 3B6. Pour info: 418 292-5002

    Pierre Levesque - 2017-10-24 15:40