Publicité
23 octobre 2017 - 12:18 | Mis à jour : 14:50

Équipe Cacouna sollicite un 3e mandat

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 15

Présente depuis 2009 à Cacouna, l’Équipe Cacouna est de retour pour un troisième mandat avec à sa tête la mairesse Ghislaine Daris. Le conseil sortant souhaite être réélu intégralement le 5 novembre prochain afin de poursuivre les projets qu’il a mis en branle dont le centre des loisirs et la construction de deux nouvelles rues comprenant 40 terrains résidentiels. 

Les conseillers Rémi Beaulieu, Francine Côté, Bruno Gagnon et Suzanne Rhéaume, tous membres d’Équipe Cacouna, ont été réélus par acclamation. On note parmi les réalisations du conseil de 2013 à 2017 le raccordement des secteurs des rues de la Grève et du Quai aux systèmes d’aqueduc et d’égouts, représentant 95 unités de logement. La mise en place du nouveau parc régional Kiskotuk en collaboration avec la MRC de Rivière-du-Loup et l’inauguration d’une nouvelle bibliothèque dans la sacristie, qui a permis de sauver ce bâtiment en lui donnant une autre vocation, sont aussi des projets qui ont été réalisés au cours du dernier mandat de quatre ans.

CENTRE DES LOISIRS

Critiquée pour la gestion du dossier du centre des loisirs de Cacouna, démoli en juin dernier, la mairesse sortante Ghislaine Daris se défend d’avoir voulu aller trop rapidement. «Nous avions pour cet été 80 inscriptions au terrain de jeux. C’était impossible de faire rentrer tous les jeunes dans le centre des loisirs. Il ne respectait plus le Code du bâtiment à la suite d’une inspection réalisée en 2015. Ce n'était pas sécuritaire, on ne pouvait plus continuer», souligne-t-elle. Le terrain de jeu a été relocalisé au gymnase de l’école primaire située tout près.

Pour l’hiver, un bâtiment en location situé près de la patinoire extérieure permettra aux visiteurs d’enfiler leurs patins. L’implantation du nouveau centre des loisirs est prévue pour 2018 et nécessitera un investissement de 1,7 M$. Le conseil municipal souhaite qu’une subvention gouvernementale permette de défrayer 50% des couts. Une campagne de financement a permis d’amasser 600 000$ dans la communauté.

PROJETS

Équipe Cacouna souhaite aussi compléter la construction de trottoirs sur la rue du Patrimoine, obtenir un 4e fleuron, ajouter une unité d’urgence à sa brigade incendie et améliorer la caserne incendie et le garage municipal.

De plus, d’ici trois ans, le conseil sortant estime que la population de Cacouna augmentera de 2 000 à 2 200 habitants avec la construction de deux rues (continuité de la rue Beaulieu et du Domaine l'Héritière) et de 40 nouveaux terrains résidentiels avec services.

Notons que Ghislaine Daris s’oppose à Jean-Pierre Cormier pour le poste de maire, Gilles D’Amours affronte Danielle Gagné et Benoit Thériault se présente contre France Dionne. 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

15 réactionsCommentaire(s)
  • @Mme Daris et Mrs Gagnon et D'Amours,
    Je vous ai posé une question et vous ne semblez pas vouloir y répondre. Est-ce que je me trompe?
    N'attendez pas au lendemain des élections pour y répondre. Les gens de Cacouna et Rivière du Loup attende toujours.

    René Lapointe - 2017-10-26 06:48
  • Cest pas juste la construction ça t’a raison mais c’est le fonctionnement est ce que tu fais la différence? Entretient employé électricité etc si sa fonctionnait comme tu le pense st- Antonin devrait avoir un aréna depuis longtemps car trois-pistoles a tout ses services et il y a moins de monde. Alors passe ton message à tes élus et go faite vos équipements vous avez droit au même subvention et sa vas libérer les notres.

    Realiste - 2017-10-25 11:20
  • @Realiste
    Avant de faire payer le "vrai prix" pour "ses équipements", la Ville de Rivière-du-Loup aurait peut-être dû en payer le vrai prix pour les avoir au lieu du 1/3 - 1/3 -1/3, qui fait en sorte que les gens de l'extérieur de RDL, par leurs impôts, y ont contribué au 2/3, même si les retombées et les taxes payées vont dans les coffres de la Ville de RDL uniquement et de ses commerçants.
    C'est sûr que quand tu as le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la fermière, c'est normal que tu veuilles aussi la vache du cultivateur...

    Petite ville qui aimerait avoir autant de considération que la grosse - 2017-10-25 08:20
  • Si nous posions la question à Mme Daris et à Mrs Gagnon et D'Amours au sujet de la fusion avec Riviere du Loup. Que nous répondraient-ils?
    Et je vous la pose cette question. Je pense que les Cacounois seraient content de connaitre votre position sur le sujet qui semble interesser au plus haut point les électeurs.

    René Lapointe - 2017-10-24 16:35
  • @independant
    Nous travaillons tous à RDL
    Nous magasinon tous à RDL
    Nous profitons tous des installations sportive et culture de RDL
    Nous obtenons pratiquement tous nos service à RDL
    La logique veut qu'on se fusionne pour économiser des millions en dédoublement et être plus fort tous ensemble .

    Arrêter vos histoires de bonne homme 7 h

    Cacounois - 2017-10-24 12:36
  • La ville a juste à faire payer le vrai prix pour nos équipements (aréna,soccer intérieur etc) vous allez voir que les gens qui s’installent dans les villages vont changer d’idée et vont être pour la fusion. Moi je suis tanné que des gens vivent dans des villages avec aucun service et viennent profiter des nôtres. Rimouski quebec chambly Shawinigan etc on arrête le bar open nous notre trouble c’est que nos élus travaille pas juste pour les citoyens on diraient qu’ils prennent les villages en pitié.

    Realiste - 2017-10-24 12:29
  • Faudrait cesser d'employer le mot fusion avec RDL. Il faut plutôt utiliser le mot absorbtion. Car c'est ce qui se produirait le plus vraisemblablement. Vous devriendriez le quartier Cacouna de l ville agrandie de RDL. Et les décisions seraient toutes prises au 65 rue de l'Hôtel de Ville et sous le poids du nombre, les besoins du centre-ville passeraient bien avant ceux des quartiers périphériques. N'oubliez pas qu'on parle ici d'une ville dont le développement socio-économique depuis 30 ans s'est en grande partie bâti sur le vidage des petites municipalités des alentours.

    Indépendant - 2017-10-24 11:28
  • La fusion représenterait plusieurs millions d'économie par année
    Vive un grand Riviere du Loup, avec des districts dynamique

    On veut la fusion - 2017-10-24 08:36
  • @ en à vue d'autre
    Ne résumé pas la ville à l'administration Gamache , ce n'est que passagé . Les taxes à Riviere du Loup sont plus bases que dans bien des municipalités et arrêter de faire peur au monde avec vos épouvantails que RDL veut faire payer ces dettes par les autres, il y a des lois et des règles pour encadrer ca . Votre commentaire représente exactement ce que veut dire " guerre de cloche " on a plus le temps pour ces niaiseries. PARLONS D'UNE SEUL VOIX , un Riviere du Loup fort sera bénéfique à tous . Les fusions dans la grande majorité des cas ont été très bonne pour les citoyennes, si c'est bon pour les autres c'est bon pour nous

    Vers l'avenir - 2017-10-24 08:33
  • Go la fusion Go !!!!!!!!

    Go la fusion - 2017-10-24 06:31
  • Les guerres de clochers ??? Il n'y a pas de guerre de clochers, n'inventez rien pour affirmer votre position. Une ville peut se développer très bien quand un conseil municipal ou de ville a l'esprit ouvert, cesse de refuser des entreprises dans son parc industriel comme le fait RdL, attire de nouveaux marchés et de nouvelles entreprises. Tout ce qui se fait à RdL, c'est ouvrir de nouveaux restaurants où, déjà là, la compétition est très forte. Rien de nouveau, tout du pareil.
    Les citoyens des municipalités trouvent que les taxes et les infrastructures coûtent déjà très cher, imaginez quand vous paierez pour celles de RdL en plus et pour les déficits comme la biométhanisation (un exemple parmi tant d'autres). La Ville de RdL dépense sans compter et veut faire payer ses dépassements et son endettement par les municipalités voisines. Leur attitude ne changera pas même s'ils fusionnent. Bien au contraire. Réfléchissez à ça. La force d'une ville, ça dépend des gens qui la dirigent et de leur gestion.

    En a vu d'autres - 2017-10-24 02:12
  • Faire une ville-centre forte avec les municipalités environnantes (Cacouna, N-D-du-Portage, St-Antonin et St-Modeste) ferait de Rivière-du-Loup une ville plus forte politiquement et économiquement avec une population en 2017 de 28 257 habitants. Donc, la deuxième plus grande ville de tout l'Est du Québec. Il me semble que c'est simple à comprendre. Les guerres de clochers nuisent au développement de notre ville et petits villages.

    Pro-fusion respectueuse - 2017-10-23 22:08
  • Pourquoi nos dirigeants ont aussi peur de demander une études sur le regroupement ?
    On t il peut e perdre leurs petits pouvoir ?

    Arrêtons les dédoublements et parlons d'une même voix , c'est l'avenir de la région qui en dépend

    Cacounois - 2017-10-23 21:11
  • Quelle guerre de clocher? C’est des vieilles histoires du passé.

    Les élus de la région collaborent bien sur la plupart des sujets, notamment à travers de nombreuses instances : OTC, CLD, MRC, Transport Vas-y, SÉMER, parcs éoliens, etc. Une saine émulation entre les municipalités est un élément positif et non une nuisance au développement.

    Vive la coopération, non à l’uniformisation - 2017-10-23 18:42
  • Qui va oser parler de regroupement avec la ville centre ???
    Arrêtons les guerres de clochers et pensons au bien de la région

    Cacounois - 2017-10-23 16:27