Publicité
18 octobre 2017 - 06:53

Rivière-du-Loup : Daniel Lévesque se porte candidat dans Fraserville

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le district de Fraserville, à Rivière-du-Loup, sera l’hôte d’une course à trois dans le cadre des prochaines élections municipales. Après le conseiller sortant Jacques Minville et le candidat Gaétan Frenette, voilà que Daniel Lévesque s’est lancé dans la danse, la semaine dernière. 

Né sur la rue du même nom, résident de ce quartier où il élève maintenant ses deux enfants, M. Lévesque connaît très bien le district de Fraserville. Il souhaite maintenant participer à son développement. «C’est un quartier qui a beaucoup changé, pour le mieux, depuis plusieurs années. Aujourd’hui, j’ai le goût de m’impliquer au municipal. J’aime les gens, j’aime ma ville. Je veux être engagé et à l’écoute», lance-t-il. 

Daniel Lévesque n’est pas étranger au monde municipal. Il a été, dans le passé, le directeur général d'une municipalité voisine et possède un diplôme d’études supérieures en administration publique régionale. «Je veux m’assurer que la prise de décisions est efficace et que le respect des budgets est respecté. La capacité de payer des Louperivois fait partie de mes principaux intérêts.»

Appelé à commenter le travail du conseiller sortant, Jacques Minville, M. Lévesque s’est montré positif. «Ce qui a été fait par M. Minville au cours de ses deux derniers mandats a été bien fait. J’arrive maintenant avec mon propre bagage d’expérience, ma propre vision et un intérêt envers le développement économique». 

Cofondateur de l’ancienne Brûlerie de l’Est du centre-ville de Rivière-du-Loup, en 2002, M. Lévesque dit avoir le sort des entrepreneurs locaux à cœur. Il souhaite aussi contribuer à faire fleurir la Stratégie de développement économique, qu’il considère «très importante» et qui lui «parle énormément». 

L’homme se dit également bien au fait de la situation de certains résidents du district de Fraserville qui ne sont toujours pas connectés au système d’aqueduc et d’égout de la Ville. «C’est un défi majeur dans lequel il faut mettre de l’énergie. Il y là une question de coûts, c’est évident, mais il y a aussi certainement différentes options. Est-ce qu’on pourrait au moins commencer par un service-conseil personnalisé?», illustre-t-il.

Daniel Lévesque a précisé qu’il ne favoriserait aucun candidat à la mairie, se distant prêt à travailler avec le choix de la population. Il se dit impatient de rencontrer les citoyens dans les prochaines semaines afin de leur présenter sa vision. 

 

Publicité

Commentez cet article