Publicité
17 octobre 2017 - 11:49 | Mis à jour : 14:53

Mairie de Rivière-du-Loup

Pierre Levesque s’engage à attirer de nouvelles familles

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 6

Dans le but d’attirer de nouvelles familles à Rivière-du-Loup, le candidat à la mairie de Rivière-du-Loup Pierre Levesque mise sur une stratégie promotionnelle et sur des incitatifs pour les acheteurs d’une première résidence. Il veut aussi consolider des attraits déjà présents sur le territoire comme le parc des Chutes et le parc de la Pointe.

Les problèmes de main d’œuvre pourraient être résolus, selon M. Levesque, par la croissance démographique de la Ville. Entre 2011 et 2016, la population de Rivière-du-Loup a connu une croissance de 0,3 %, soit une hausse de 60 personnes en cinq ans. «Dans un contexte de vieillissement de la population et de pénurie de main d’œuvre, à un moment donné, on va frapper un mur», explique Pierre Levesque.

En ce qui concerne les incitatifs destinés aux acheteurs d’une première résidence, le candidat demeure prudent. «Pour l’accession à la propriété, il faut regarder ce qu’il est possible de faire, comme un crédit de taxes foncières ou un incitatif qui demeure dans un cadre légal.» La Ville La Pocatière a dû mettre fin à son programme d’encouragement à l’établissement résidentiel à la fin du mois de septembre à la suite d’une décision rendue par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. Selon le MAMOT, «il n’existe pas de disposition législative permettant d’accorder une aide, que ce soit sous la forme d’un crédit de taxe, d’un crédit de droit de mutation ou d’une autre modalité (don de terrain, remise en argent, etc.) afin de favoriser la construction d’une nouvelle résidence ou l’arrivée de nouveaux résidents.»

PROJETS

Il propose entre autres l’installation d’un parc à chiens dans le secteur du verger du parc des Chutes. «C’est un secteur plus isolé des résidences, et le premier projet a échoué à Rivière-du-Loup. Il faut aussi finaliser la préparation des sentiers et ajouter des jeux pour enfants», ajoute Pierre Levesque. Un tracé pour les cyclistes à travers le parc des Chutes, reliant la rue Hélène au centre-ville peut aussi être une avenue exploitée par le candidat.

Le développement d’activités nautiques en lien avec le chalet de la Côte-des-Bains afin de faciliter l’accès au fleuve pour les petites embarcations et le nettoyage des berges dans le parc de la Pointe font aussi partie de ses projets.

«Une structure d’affichage sur le bord de l’autoroute et aux entrées de Rivière-du-Loup pourrait nous permettre d’être plus accueillants. Un programme d’illumination et de mise en valeur de nos bâtiments patrimoniaux, un peu à l’image de ce qui se fait à Montréal et Québec serait aussi intéressant», souligne Pierre Levesque.

Les évènements comme le congrès touristique Bienvenue Québec 2018 ou encore les Jeux du Québec 2021 doivent selon lui s’inscrire dans le cadre d’une campagne de promotion de la Ville de Rivière-du-Loup à l’échelle nationale. 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • À ceux et celles qui sont obsédés par un parc à chiens. J'en ai un chien et je marche avec à tous les jours beau temps mauvais temps parc à chiens ou pas. Un parc à chiens tu construit ça ou il y a des propriétaires de chiens non pas dans le verger, ni dans le parc industriel. Pourquoi???parce que personne ne si rendra et la ville va dépenser de l'argent pour rien. Tant qu'à avoir ce parc à l'autre bout du monde, aussi bien ne pas en avoir.
    Et je suis certain que je me fais le porte parole de tous les propriétaires de chiens.

    René Lapointe - 2017-10-19 12:28
  • Ne pourrait-on pas trouver un endroit dans le parc industriel pour ce parc à chiens ? Si cela dérange près des résidences, et je le crois, le parc industriel se prêterait très bien à ce genre d'activités. Il doit bien y rester un terrain vacant qui ferait le bonheur de tous.

    Cherche solution - 2017-10-18 23:53
  • Avant la construction de la passerelle, le Platin était un site idéal pour le vélo de montagne où j'avais envisagé d'attirer des compétitions provinciales. Malheureusement, certains, plus influents que moi à la ville ont banni les cyclistes de cette zone. Le partage amical des lieux aurait pourtant été possible, pourquoi avoir tout donné aux piétons dont je suis d'ailleurs, il y a assez de place pour y admettre des cyclistes, en séparant les sentiers. Si passepoil veut tout avoir pour lui seul, qu'il aille sur Anticosti. Pour les chiens, je ne crois pas que l'école Joly apprécierait l'idée de René. Mais personne jusqu'à présent n'a trouvé la solution idéale. Par contre, il est désolant de voire quelqu'un comme VM, baser son vote sur une babiole de si peu d'importance pour l'élection d'un maire. Présentez une meilleure idée pour consultation publique au lieu de menacer un homme de bonne volonté prêt à s'engager pour rendre service à sa ville.

    cyclologic - 2017-10-18 15:11
  • S.v.p. arrêtez d'"urbaniser" le parc des Chutes. Ce parc en est un de nature, pas urbain. Déjà, la trail de 40 pieds de large, les bancs-exercices et la zone en paillis sont tellement de trop.... Il reste à peu près juste le sentier jaune dans lequel on se sent vraiment en nature.

    passepoil - 2017-10-17 21:18
  • Pour ce qui est de modifier la vocation du parc du Platin et des Chutes je m'y oppose fermement. C'est un endroit de détente et de calme qui doit demeurer intacte. Il y a comme mentionné dans le commentaire précédent des espaces à aménager avant de vouloir changer le cachet unique du parc des chutes.
    En insérant les mots "famille-chiens-cyclistes" vous faite de l'opportunisme politique en espérant rallier des votes. Tant qu'à moi vous n'aurez pas mon vote en allant avec cette idée. Il sera indispensable de faire une consultation publique pour modifier le parc des chutes.

    VM - 2017-10-17 13:39
  • Tant qu'à y être pourquoi pas l'installation de ce parc à chiens sur l'ile aux lièvres. Je vous fais remarquer qu'entre le terrain de l'école Joly (à l'ouest) et le terrain de soccer il y aurait un très beau terrain qui pourrait servir pour ce projet.
    Ce n'est surement pas pire entendre japper quelques chiens, que d'entendre des autos pas de silencieux ou des silencieux modifiés nous casser les oreilles à la journée longue.

    René Lapointe - 2017-10-17 12:48