Publicité
22 septembre 2017 - 10:26 | Mis à jour : 10:48

Pierre Lévesque dépose sa candidature et critique la gestion des finances

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 16

Le 22 septembre marquait le départ officiel de la période électorale municipale au Québec. Le candidat Pierre Lévesque n’a pas perdu de temps et s’est présenté à l’hôtel de ville de Rivière-du-Loup entouré de son équipe en matinée afin d’y déposer sa candidature en tant que maire, et 50 signatures l’appuyant.

Il a aussi présenté son deuxième engagement, soit réviser les programmes municipaux et les services de la Ville de Rivière-du-Loup afin de réduire les frais administratifs. «Le 100 M$ de projets pour les trois prochaines années, ça fait peur et on ne souhaite pas augmenter les taxes. Il va falloir revoir les choses, c’est certain», a commenté Pierre Lévesque. Les frais administratifs ont bondi de 25% au cours des deux dernières années, passant de 4,2 à 5,2 M$, selon le rapport financier de la Ville de 2016.

«Il faut réévaluer les projets un à un et les services. Il y a des gros projets, est-ce qu’ils sont tous nécessaires? Est-ce qu’on a vraiment les moyens?», se questionne le candidat. Ce dernier estime que la dette actuelle par habitant de 2 000$ pourrait grimper à 4 500$ en 2019 si tous les projets mis en marche se réalisent. Pierre Lévesque souhaite maintenir l’augmentation de la taxation au taux de l’inflation.

Le candidat s’est aussi montré en faveur des fusions et des regroupements avec les Municipalités voisines afin de partager les services et de réaliser des projets communs. «Il faut se rapprocher de nos voisins, ce ne sont pas nos ennemis, mais nos partenaires», a-t-il souligné.

Après ses attaques envers l’ancienne administration de la Ville et la candidate Sylvie Vignet, un vent de sympathie a semblé souffler en faveur des élus déjà en place. Pierre Lévesque se défend d’avoir commis une faute stratégique. «Ces gens-là ont un mandat à défendre, je vais défendre la nouveauté, le changement. Je voulais marquer le changement entre l’ancienne administration et ce que je veux faire.»

Notons que Sylvie Vignet procèdera au lancement de sa campagne le 25 septembre prochain. Celle de Gaétan Gamache ne tardera pas non plus. Bien qu’il n’ait pas confirmé publiquement ses intentions, il a fait part de son désir de se représenter en tant que maire de la Ville de Rivière-du-Loup lors du lancement du Défi Everest en ces mots. «Je ne participe pas au Macadam Ultra, mais j’aurai mon propre Macadam à faire au cours des prochaines semaines», laissant peu de doutes planer quant à sa mise en candidature potentielle.

Les personnes qui souhaitent présenter leur candidature en tant que maire ou conseiller doivent le faire avant le 6 octobre. Le jour de scrutin est fixé au 5 novembre prochain. 

» À lire aussi : Élections municipales - Début officiel de la période de mise en candidature 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

16 réactionsCommentaire(s)
  • Ce qui est triste cest que les gens qui présente n'ont pas réalisé grand chose à tout le moin rien au niveau économique. Je dis pas ça pour être méchant car moi non plus je suis un salarié. Par contre avoir des gens qui on réalisé de grande chose ou juste avoir déjà géré de l'argent dans une entreprise personnelle sa serait encourageant.

    Bon coudon - 2017-09-23 11:59
  • M. Lévesque, vous commencez très mal votre campagne! Dites-nous qu'elles sont vos priorités et vos idées pour faire mieux que vos prédécesseurs au lieu de détruire et critiquer le travail effectué à RDL par ceux qui ont tenu la barre à ce jour!

    Gros-Loup - 2017-09-23 10:29
  • Avec une étude de fusion cela viendrait faire taire nos rétrogrades qui ressorte les histoires de peur . La très grande majorité des municipales qui ont fusionnés par le passé ne regrette pas leur choix et se sont les citoyens qui sont les premiers gagnant. Meilleur service , diminution des dédoublements ect.

    Marc - 2017-09-23 08:36
  • Bonjour, je vous offre la possibilité de venir discuter avec moi et poser vos questions lors d'un café-rencontre mardi le 26 septembre. L'activité a lieu à mon local électoral au 160 rue Lafontaine de 19 h à 20h! Bienvenue à tous!

    Pierre Levesque Candidat à la mairie Rivière-du-Loup - 2017-09-23 08:35
  • On veux la fusion et sa presse pour en finir avec les guerres de clochers

    Visionnaire - 2017-09-23 08:05
  • Ben voyons donc......les fusions......vous avez des idées de grandeur M.Levesque. Pas seulement de grandeur mais irréalistes.....c'est du réchauffé que vous nous dîtes là....avez-vous déjà pensé aux coûts pour les citoyens qui seraient touchés par ces fusions....cette idée ne passera pas....cherchez-vous autre chose pour vous faire élire....

    Pierre M. Drayaf - 2017-09-23 07:45
  • Ce n'est pas demain la veille pour les fusions, plier l'échine pour changer l'emplacement de la fameuse air climatisé (plus ou moins 40,000.00 dollars) de la rue Fraser.......Allo! et autres dossiers qui branlent dans le manche....... bref, tout un défi, bonne chance

    broussepoil - 2017-09-22 21:40
  • jaimerais vraiment savoir combien paient les municipalités voisine pour prendre nos services. JAi demeure longtemps à Rimouski et avant les fusions les citoyens des autres municipalités voisines payaient pour tout la ont dirait un plat de bonbon. Alors super m Lévesque pour les fusions et si sa marche pas faite les payer.

    Cibole - 2017-09-22 18:59
  • Un jeune candidat avec des vieilles idées recyclées : les regroupements municipaux! Un fantasme pratique pour ceux qui manquent d'idées? Faites donc une revue de la grosse administration de la Ville avant de vouloir aller siphonner les municipalités voisines. Les fusions c'est un mirage! Et puis, ça sort de où que les municipalités ne collaborent pas? Ça n'a absolument rien à voir avec la réalité et c'est une perception de gens qui ne connaissent rien des dossiers régionaux.

    Realix - 2017-09-22 18:52
  • Enfin un candidat qui parle de regroupement , on doit être la dernière ville à ne pas avoir fusionner avec ca banlieue. Unis nous serons plus fort

    Super - 2017-09-22 16:35
  • J'ai une question pour vous Mr Lévesque. Quels sont ils ces projets qui couteraient $100 millions?

    René Lapointe - 2017-09-22 16:26
  • J'aime quand un candidat qui se lance n'a que des questions. Pas de réponses. Alors, pourquoi ne pas se renseigner AVANT de les poser? S'il avait des compétences en gestion (publique, qui plus est), il saurait que l'essentiel des dépenses d'une ville (ou d'un État) sont incompressibles. Il ne pourra pas biffer d'un trait de plume les ententes, les dettes contractées, les contrats signés... ni les conventions collectives. Il saurait, s'il avait quelque compétence, que la marge de manoeuvre est, dans les faits, mince. Pas qu'à Rivière-du-Loup : partout! L'administration peut, au besoin, repousser des projets, faire certains choix, mais réviser tous les services? Tous les projets? Il mettra donc 3 ans (au moins) avant d'avoir commencé à savoir quoi faire, ce qui est une perte de temps manifeste. Parce qu'il découvrirait, au bout du compte... que la plupart des dépenses sont incompressibles. Il verrait que les ratios d'endettement sont respectés à Rivière-du-Loup. Si, malgré tout, il s'obstinait à couper, il faudrait couper dans les services. Alors, il se souviendrait que les citoyens paient des taxes pour avoir des services, justement. Et il se souviendrait que les citoyens sont satisfaits des services à Rivière-du-Loup. On fait beaucoup mieux que bien des villes. En bref, chaque fois qu'il parle, il ne me confirme qu'une chose : sa parfaite incompétence. C'est du sérieux, une ville. Ce n'est pas un snack bar. Chose certaine, l'avenir, c'est assurément pas vous...

    Pierre R. - 2017-09-22 14:53
  • Non mais avez-vous une idée de ce qu'est un regroupement de municipalité?
    Je viens de la banlieue nord de Montréal, soit la TRES grosse ville de TERREBONNE qui regroupe depuis 2001 les ville de Lachenaie, Laplaine et Terrebonne.
    Lachenaie qui était en surplus budgétaire, Terrebonne qui arrivait pas mal égal dans son budget et Laplaine qui était en déficit. Devinez ce qui est arrivée? Eh oui, Lachenaie s'est retrouvé à payer la dette de Laplaine et Terrebonne aussi! Ce qui a été refilé aux citoyens des villes respectives! La taxe de ma résidence est passé en 2001 de 1895$ à 2900$ en 2002 et n'ont cessé d'augmenter par la suite. Bravo pour la fusion.
    Autres changements majeurs, le service aux citoyens à diminué de plus de la moitié. Le déneigement fallait etre patient pour pouvoir se promener dans les rues suite à une tempete.
    Les employés des villes respective n'ont pas perdu leur emploi, ils ont été tous rapatriés dans la grosse ville de Terrebonne. Plus aucun bureau était occupé à Lachenaie et Laplaine. Oh bien sur, petit bonus que nous avons obtenu, les bibliotheques étaient ouverte à tous donc si il manquait un livre quelque part, ils pouvaient toujours aller le chercher dans les deux autres. Faut bien que je trouve un bon coté à cette fusion!
    J'ai vu les problemes que les fusions de ville occasionnent, juste une chose vous dire...Faites attention, les belles promesses qu'ils nous font sont loin d'etre claires dans la réalité. Ca peut paraitre tres avantageux pour certains mais qui seront tres néfaste pour d'autres.

    Isabelle - 2017-09-22 13:59
  • Hahahahaha "critique la gestion des finances" venant de la personne qui était à la tête d'une organisation qui a eu besoin du secours de la ville parce qu'elle était déficitaire et au bord du gouffre. C'est l'hôpital qui se moque de la charité.
    M. Lévesque aura au moins réussis à me faire rire un bon coup !!!

    Julie B. - 2017-09-22 13:25
  • Enfin un candidat qui s'affiche clairement pour le regroupement des municipalités environnantes, ça presse, nous sommes en retard. La ville et la région environnante devez travailler ensemble !

    Un électeur - 2017-09-22 12:37
  • Je suis confiante qu'on sera entre bonnes mains si monsieur Lévesque devient maire!

    Lise - 2017-09-22 10:52