Publicité
6 juin 2013 - 13:02 | Mis à jour : 13:11

Un 3e film de Rafaël Ouellet au Festival de Karlovy Vary

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Dégelis - La cinquième oeuvre cinématographique du cinéaste originaire de Dégelis et réalisateur de l'excellent film « Camion », la docufiction Finissant(e)s a été retenue pour la programmation du Festival international du film de Karlovy Vary qui débute le 28 juin prochain en République Tchèque.

Ce nom vous dit quelque chose? C'est tout à fait normal. En juillet 2012, Camion avait permis au cinéaste de mettre la main sur deux prix du festival, soit celui du meilleur réalisateur en plus d'être primé par le jury oecuménique.

Pour sa part, Finissant(e)s sera présenté en compétition dans la section « Forum of Independents ». Il s'agit du troisième film de Rafaël Ouellet a figurer à Karlovy Vary, après Camion et New Denmark.

Finissant(e)s

Finissant(e)s, c'est l'été 2009 entre la polyvalente de Dégelis et l'après. L'après, c'est le Cégep, le travail d’été et la vie d'adulte qui s'amorce et l’exil, un thème cher au réalisateur. La fiction et l'aspect plus documentaire s'y entrecroisent subtilement.  Le film met en scène des finissants de 2009 de la polyvalente de Dégelis.

« C'est du vrai monde, des vrais jeunes que j'ai suivis pendant l'été, le dernier avant de quitter pour le Cégep. Les plus proches iront à Rivière-du-Loup et Rimouski, d'autres s'exilent pour Québec, Montréal, Trois-Rivières et ceux-là font face à des incertitudes : de colocs, de choix de programmes et de villes. J'ai voulu capter avec eux ce moment-là. S’ensuit un accident, un deuil, comme beaucoup de gens l’ont vécu avec la 185 », nous avait raconté le réalisateur en février dernier.

Le film, tourné avec un budget limité sinon modeste dont une bourse du Conseil des Arts et Lettres du Québec. Rafaël nous avait alors décrit Finissant(e)s comme un projet parallèle.

Publicité

Commentez cet article