Publicité
12 mai 2018 - 06:57 | Mis à jour : 11:21

Cinq années de Sparages

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 2

Créé à partir d’une volonté de mettre en commun les opportunités artistiques de la région de Rivière-du-Loup, l’organisme sans but lucratif Sparages soulignera en juin ses cinq ans. Présents depuis le début de cette initiative, Mélanie Langlais et Benoit Ouellet se remémorent ce qui a amené la création de Sparages qui rassemble les curieux et artistes de partout dans la région.

«Avant la création de Sparages, il y avait plein d’initiatives qui étaient menées par les mêmes personnes comme les soirées Kino, le Cabaret Kerouac, des pièces de théâtre. On planifiait notre retour en région et on avait la volonté de faire quelque chose ici pour ne pas se dire que c’est plate, développer des idées», explique Benoit Ouellet, trésorier de Sparages, impliqué depuis cinq ans. Le Cabaret Kerouac permet entre autres aux artistes amateurs et plus expérimentés de monter sur la scène pour présenter des œuvres variées.

L’organisme multidisciplinaire Sparages permet de regrouper toutes ces activités sous un même chapeau légal, formé de divers comités. «Au tout début, notre mission était de favoriser la diffusion de la littérature, de théâtre et des arts médiatiques. La musique s’est greffée plus tard. On facilite l’accès à des salles à prix réduits et on offre aussi des outils de communication en les incluant dans notre programmation», explique Mélanie Langlais.

DIVERSIFICATION

Plusieurs autres évènements se sont déroulés sous l’égide de Sparages, soit les matchs de la Ligue d’improvisation estivale, les soirées de slam, les sessions musicales Sparages, la diffusion de certains documentaires, et une des présentations du festival de cinéma Vues dans la tête de… Benoit et Mélanie soulignent qu’ils s’assurent d’avoir une offre complémentaire à celle du Rainbow Submarine, tout en collaborant lors d’évènements spéciaux, tels que le spectacle de Klô Pelgag au Musée du Bas-Saint-Laurent.

«La culture, ce n’est pas une affaire qui fait peur. On souhaite que les gens curieux assistent à au moins un évènement. On est dans une démarche de découverte et on veut stimuler la curiosité», souligne Benoit Ouellet.

«Je pense que les gens qui disent qu’il n’y a rien à faire ont perdu leurs arguments. Il n’y a pas de gêne à venir voir ou essayer une activité présentée par Sparages. Qui sait, éventuellement ils y prendront peut-être gout et monteront sur la scène pour participer au Cabaret Kerouac avec nous», renchérit Mélanie Langlais.

Le conseil d’administration est formé des bénévoles Marie-Hélène Harvey, David Ouellet, Anacha Rousseau, Maxime Varenne, Tommy Lavoie, Benoit Ouellet et Mélanie Langlais. En moyenne, 60 personnes assistent à chacun des évènements organisés par Sparages. Les spectacles sont en majorité à contribution volontaire, sauf l’improvisation et le slam, dont le cout d’entrée est fixé à 4 $.

«Le service de bar permet de financer l’organisme. Nous n’avons pas de bâtiment physique. C’est important pour nous de payer nos artistes invités pour valoriser leur travail. Nous avons eu une subvention de la Ville de Rivière-du-Loup pour le slam», explique Mélanie Langlais. Sparages a également offert dans le cadre de la guignolée des paniers culturels contenant divers billets de spectacles et livres pour les personnes en difficulté financière, en collaboration avec le CLSC de la région et divers partenaires culturels.

À VENIR

Cet été la Ligue d’improvisation estivale reviendra à l’École de musique Alain-Caron tous les lundis soirs à 20 h. Le premier match sera présenté le 4 juin. On pourra également s’attendre à divers concerts inscrits à la programmation. Sparages occupera à quelques reprises l’église anglicane St. Batholomew de la rue du Domaine à Rivière-du-Loup. Le 28 juin s’y tiendra une présentation du Cabaret Kerouac. Le 7 juillet, il y aura une activité de contes pour enfants avec Marie-Libellule. Le 14 juillet se tiendra une activité de Samedi de conter avec Alexandre Gauthier, en collaboration avec le Rendez-vous des Grandes gueules de Trois-Pistoles. Le 2 aout, le groupe de jazz de Rimouski Manta y sera. Le 16 aout, la troupe de théâtre immersif les Cent-mille lieux du Kamouraska occupera l’église et s’en inspirera pour sa création.

Un spectacle de Maud Evelyne (Evelyne Lavoie), originaire de Témiscouata-sur-le-Lac, quartier Notre-Dame-du-Lac sera présenté le 11 aout à l’École de musique Alain-Caron. La programmation estivale devrait se terminer avec Kourage (Benoit Ouellet) à Rivière-du-Loup le 7 septembre. Le lieu de cette prestation n’est pas encore confirmé. D’autres détails seront dévoilés au cours des prochaines semaines.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Bon cinquième anniversaire! Et Bravo pour vos initiatives culturelles. Longue vie à Sparages...

    Constance Céline B. - 2018-05-12 16:33
  • Bravo! Je suis fier d'avoir participé à la mise en place de Sparages, il y a 5 ans. Je suis très content aussi de voir qu'il y a une place à Rivière-du-Loup pour ce genre de projet.

    Émile-Olivier Desgens - 2018-05-12 07:28