Publicité
11 janvier 2018 - 13:56 | Mis à jour : 15:08

Vues dans la tête de...

Du cinéma vu par Francis Leclerc en février

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le festival de cinéma Vues dans la tête de… a réalisé une belle prise pour sa 6e présentation à Rivière-du-Loup. La tête d’affiche Francis Leclerc, apportera avec lui du 8 au 11 février ses films «Mémoires affectives», «Pieds nus dans l’aube», «Une jeune fille à la fenêtre» et son court-métrage «Trotteur».

Maintenant une corporation à but non lucratif, Vues dans la tête de…a accueilli cette année une toute nouvelle coordonnatrice, Laura Martin. «C’est une formule unique au Québec, un festival qui est très original par son concept. On a vraiment misé sur la carte blanche et l’originalité des films choisis par notre parrain Francis Leclerc. (…) Avoir des invités de cette notoriété, ça va nous permettre d’attiser la curiosité à l’extérieur de la région», précise Mme Martin. Certaines projections l’an passé avaient même fait salle comble, c’était le cas notamment pour la présentation du film «Nelly» d’Anne Émond.

Francis Leclerc sera accompagné lors de ce festival par ses invités l’actrice Laurence Leboeuf, la monteuse Isabelle Malenfant, le scénariste Éric K. Boulianne, les réalisatrices Larissa Corriveau et Julie Lambert pour un évènement qui sera marqué par l’éclectisme et la jeunesse.

Le jeudi 8 février, le Festival débutera avec la projection de «Mémoires affectives» et «Une jeune fille à la fenêtre», une rétrospective de l’œuvre de Francis Leclerc à la Maison de la culture dès 19 h 30.

Le vendredi 9 février, le public pourra assister à la projection de «Prank» de Vincent Biron, précédé du court-métrage «Une visite» de Larissa Corriveau au cinéma Princesse dès 19 h 30. La soirée de courts-métrages suivra à 22h.

Le lendemain, samedi, le film «Turbo Kid» sera présenté à 14 h au cinéma Princesse. Une discussion suivra avec l’actrice Laurence Leboeuf. Suivra à 19 h 30 la projection du tant attendu «Pieds nus dans l’aube» en première louperivoise. Francis Leclerc et la monteuse Isabelle Malenfant seront sur place pour une discussion à la suite du visionnement.

Le festival se terminera le dimanche 11 février avec la projection de «Un film de chasse de filles» de la documentariste Julie Lambert à 13 h à la Maison de la culture, suivi d’une discussion. Un film famille est aussi inscrit à la programmation, soit «La folle journée de Ferris Bueller» au cinéma Princesse à 10h. Une table ronde nommée «Télé, cinéma ou nouveaux médias» aura lieu à 15 h 30 le 11 février à la Maison de la culture.

Le festival ne se résume pas seulement à des projections de films et de courts-métrages, il comporte également un important volet de formations, et d’échanges avec les invités. Une classe de maitre se déroulera par ailleurs le 9 février à 13 h 30 à la Maison de la culture à propos des «Plaisirs et défis de la coscénarisation». «Ce sera une rencontre avec Francis Leclerc qui expliquera sa relation avec l’œuvre de son père pour Pieds nus dans l’aube», explique Pierre Lesage de l’École des métiers du cinéma et de la vidéo.

Deux concours sont aussi prévus à la programmation, l’un portant sur les courts-métrages de partout au Québec, et l’autre nommé «Villes et villages en images» mettra en vedette de jeunes réalisateurs de la région qui tourneront leurs images dans la MRC de Rivière-du-Loup. La projection des œuvres réalisées dans le cadre du concours «Ville et villages en images» se déroulera à 10 h le 10 février au cinéma Princesse.

Les billets ou macarons sont en vente au cinéma Princesse, à la Coopsco du Cégep de Rivière-du-Loup ou encore à la billetterie en ligne au www.vuesrdl.com. Tous les détails de la programmation sont aussi disponibles sur ce site.

 

Publicité

Commentez cet article