Publicité
10 décembre 2017 - 13:31

Le Témiscouata, de la préhistoire à la Confédération

Toutes les réactions 2

Le Centre d’archives de Rivière-du-Loup, en collaboration avec la Société d’histoire et d’archéologie du Témiscouata, vous invite au lancement du livre Le Témiscouata, de la préhistoire à la Confédération de Jean-Claude Massé.

Ce lancement sera en formule 5 à 7 le mardi 12 décembre au Fort Ingall à Témiscouata-sur-le-Lac et le mercredi 13 décembre au Musée du Bas-Saint-Laurent à Rivière-du-Loup.

Jean-Claude Massé est originaire de Saint-Elzéar-de-Témiscouata. Docteur en mathématiques de l’Université de Montréal, il est professeur retraité du département de mathématiques et de statistique de l’Université Laval. Passionné d’histoire, il est l’auteur d’une biographie intitulée Malcolm Fraser – De soldat écossais à seigneur canadien 1733-1815, parue en 2006 aux éditions Septentrion, ainsi que de plusieurs articles d’histoire ou de généalogie publiés dans des ouvrages collectifs ou des revues spécialisées. 

Voici le résumé du livre : «Au fil du temps, le toponyme Témiscouata a désigné un lac, un portage, une seigneurie, et plus récemment, une région administrative sous la forme d’abord d’une circonscription électorale, aujourd’hui d’une Municipalité régionale de comté. Cet ouvrage retrace l’histoire du Témiscouata d’avant la Confédération. Plusieurs sujets y sont traités en profondeur parmi lesquels l’état du territoire pendant et après la dernière glaciation, les occupants préhistoriques, les Etchemins-Malécites, le Portage de Témiscouata, les premiers projets de colonisation, la vie précaire des pionniers, la seigneurie du lac Témiscouata et de Madawaska, le séjour du seigneur Alexandre Fraser au lac Témiscouata, l’arrivée des barons du bois américains, la frontière internationale, l’occupation militaire, le traité de Webster-Ashburton, l’exploitation forestière avant 1850, la frontière avec le Nouveau-Brunswick, l’essor démographique d’après 1850, la construction du chemin neuf entre 1856 et 1866, l’ouverture des terres de la Couronne à la colonisation.»

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Je l'ai trouvé sur Renaud Bray et sur Amazon, mais il n'est pas encore accessible. Sur Amazon, on peut le réserver et il nous sera livré dès que disponible. Il se vend 10 $ de moins que sur Les Presses de l'Université Laval, où il semble accessible maintenant.

    La plus pro-policier du Témis - 2017-12-14 09:29
  • Aimerais savoir où l'on peut se procurer ce livre très intéressant hors territoire. J'habite Drummondville mais toujours temiscouatain de coeur.

    Sylvain - 2017-12-12 17:39