Publicité
8 octobre 2017 - 07:24

René Pelletier s’inspire du passage d’Eleanor Roosevelt

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

L’Hôtel St-Louis avec la voiture d’Eleanor Roosevelt et le garage J. Adelbert Landry avec une autoneige sont deux des dernières reconstitutions virtuelles historiques réalisées par René Pelletier. Elles feront partie de la prochaine exposition de l’artiste à la Bibliothèque municipale Françoise-Bédard de Rivière-du-Loup au cours des mois d’octobre et novembre.

«Pour l’Hôtel St-Louis, j’aime le bâtiment et la reconstitution va avec une histoire, celle de la première dame américaine en voyage au Québec à l’été de 1933 et qui a passé une nuit dans cet établissement», a souligné M. Pelletier. Une photo parue dans le Montréal Gazette témoigne d’ailleurs de ce passage remarqué d’Eleanor Roosevelt et d’une amie en sol louperivois. Sur la reconstitution de René Pelletier, on peut apercevoir une réplique de la voiture de la première dame américaine près de l’établissement hôtelier.

Le second bâtiment qui a retenu l’attention dernièrement de M. Pelletier est le garage J. Adelbert Landry qui opérait une concession d’automobiles McLaughlin en 1924. L’homme, qui possédait un autre garage à Mont-Joli, faisait des modifications sur ces voitures pour les adapter à nos hivers québécois et les routes très peu entretenues à cette époque. Il remplaçait les roues par des skis à l’avant et des chenilles à l’arrière, comme on peut le voir sur la reconstitution. Au début de ce siècle, la bâtisse était située au même endroit que les Galeries Lafontaine aujourd’hui (ancien magasin Peoples). Le bâtiment a ensuite été déplacé un peu plus haut sur la rue Lafontaine pour abriter par la suite Le Jet Disco Bar et maintenant le bar Le Triangle.

«Je veux montrer aux gens ce qu’était la beauté du passé. Je ne vend pas d’œuvre, mon but est la diffusion», c’est en ces termes que René Pelletier définit la motivation qui l’anime quand il réalise des reconstitutions virtuelles de bâtiments de notre patrimoine. Cet automne, vous aurez donc la possibilité de voir les tableaux de l’artiste, la très grande majorité montrant des bâtiments de Rivière-du-Loup, exposés à la Bibliothèque municipale Françoise-Bédard de Rivière-du-Loup. «Il y en aura 15 en même temps, toutefois je veux faire une rotation pour montrer mes 40 réalisations», a-t-il noté.

Ses œuvres sont le résultat d’un travail de précision, tout à l’honneur de René Pelletier qui est atteint d’ataxie et considéré inapte au travail. Malgré tout, il a su exprimer son talent avec conviction et passion.

Publicité

Commentez cet article