Publicité
1 juillet 2017 - 07:29

Jobs de bras en tournage chez Premier Tech

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Pour l’un de ses premiers passages au Bas-Saint-Laurent, c’est du côté de l’entreprise louperivoise Premier Tech que l’équipe de la populaire émission Jobs de bras, diffusée sur les ondes de Z, est débarquée le 22 juin. L’animateur Patrick Groulx et son invité, l’humoriste et comédien Bruno Landry, ont découvert des corps de métier méconnus, mais essentiels au succès des opérations. 

La petite équipe de tournage, formée du populaire humoriste Patrick Groulx, de deux caméramans, d’un réalisateur et d’un preneur de son, ont ainsi profité d’une journée au soleil afin de découvrir les particularités de la récolte de tourbe. Elle a aussi accompagné des équipiers dans leur quotidien à l’intérieur des usines. 

«Premier Tech, c’est une grande compagnie internationale et c’est génial de constater que tout part d’ici, à Rivière-du-Loup. On s’est rendu compte qu’il y avait tout un côté création, automatisation et robotique au sein de l’entreprise, c’est impressionnant», a déclaré Patrick Groulx, rejoint sur place en milieu de journée.

11e SAISON 

Devenu un classique chez Z, Jobs de Bras est en tournage pour sa 11e saison. Inspirée de l’émission américaine Dirty Jobs, le rendez-vous hebdomadaire présente des métiers inusités et techniques afin de faire connaître les dessous de ceux-ci et leur importance, puisqu’ils sont trop souvent sous-valorisés. 

Jeudi dernier, les deux hommes n’ont pas chômé. Après avoir participé à la peinture et à l’entretien d’équipements, ils ont transporté des robots de plusieurs milliers de livres dans les airs à l’aide d’un pont roulant et ils ont évidemment participé à la récolte de tourbe. 

«Quand on m’a proposé d’opérer une machine à tourbe pour l’émission et que j’ai vu les immenses engins en photo, je ne pouvais pas refuser. Tu as l’impression d’être dans un film de science-fiction, c’est fascinant», a souligné Bruno Landry, en riant.

Au-delà de l’apprentissage de nouveaux métiers, notamment ceux de technicien automatisation et robotique et journalier récolte, Patrick Groulx et Bruno Landry en ont appris davantage sur l’entreprise et ses spécialisations. 

«Honnêtement, je m’attendais à arriver dans un univers pas toujours évident, dans les champs avec la tourbe et la saleté, mais finalement, c’est tout le côté technologique qui m’a impressionné. Je ne pensais pas qu’ils développaient autant de machines et d’équipements en robotisation. Presque tout est fait ici, de A à Z», a remarqué l’animateur.

Pour son compatriote et ancien membre de Rock et Belles Oreilles, c’est aussi la taille de la compagnie qui l’a marqué. On compte chez Premier Tech plus de 250 corps de métier différents.

«J’ignorais vraiment que l’on retrouvait une aussi grosse compagnie ici. Premier Tech possède un rayonnement international et il y a énormément de mérites à cela. C’est aussi dire qu’il y a beaucoup de compétences ici. C’était une belle expérience que d’y passer une journée.»

Cette émission, la 8e de la saison 11 de Jobs de bras, sera diffusée à Z dans les prochains mois. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Quel jour l'émission sera présentée ?

    Thérèse - 2017-07-01 19:04