Publicité
26 avril 2017 - 06:03

Un premier court-métrage professionnel pour Sarah Lajoie-Asselin

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

L’artiste louperivoise Sarah Lajoie-Asselin souhaite réaliser cet été son premier court-métrage en tant que projet professionnel et personnel avec Boite d’allumettes, une boite de production de Lévis.

Pour ce faire, elle a lancé une campagne de sociofinancement sur la plateforme web Haricot. Au moment d’écrire ces lignes, elle avait 310$ d’amassés sur les 500 $ nécessaires pour mener à bien son projet créatif. Voici un synopsis résumant le court-métrage qu’elle souhaite réaliser cet été : deux jeunes garçons de 16 ans, Will et Fred, commettent un crime non intentionnel. Ils recherchent l’obtention d’une fameuse pilule miraculeuse qui les libèrera de toutes accusations. Diane, grand-mère de Will, a créé cette pilule, il y a de ça plusieurs années, mais n’a plus aucun souvenir puisqu’elle est maintenant sénile. Les deux jeunes skateurs vont aider Diane à s’en rappeler et vont créer un lien particulier.

Sarah Lajoie-Asselin planche sur l’écriture du scénario depuis le mois d’octobre dernier. Le montant amassé permettra de payer la location de locaux et de véhicules pour le tournage. Il se déroulera pendant les mois de mai et juin. La présentation du court-métrage est prévue pour la fin aout.

Sarah détient un diplôme d’études collégiales en cinéma et un DEP en production musicale. Elle a remporté 4 prix et six nominations au Festifilm de 2013.

 

Publicité

Commentez cet article