Publicité
27 novembre 2016 - 13:09

Retour sur scène pour la chanteuse Nicole April

La chanteuse louperivoise Nicole April renouera avec la scène à l’église Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup le mardi 6 décembre à 19 h 30. Elle se produira lors d’un récital-bénéfice au profit du Comité de sauvegarde de l’église Saint-François-Xavier et de la Fondation du Collège Notre-Dame.

Elle sera accompagnée de son complice de longue date, le pianiste Michel Aubert, de Valérie Gagné au violon, Guillaume Pigeon à la basse et à la contrebasse, et Réal Chouinard à la batterie et aux percussions.

À travers un répertoire constitué de chansons françaises, québécoises et de classiques de Noël, elle interprètera, entre autres, des pièces de Yves Duteil, Jean-Pierre-Ferland, Édith Piaf, Charles Aznavour, Jean Lapointe, Danielle Licari et Félix Leclerc, en plus de l’Ave Maria de Gounod et de la chanson de Marie-Madeleine tirée de l’opéra rock Jesus-Christ Superstar.

Le prix d’entrée est fixé à 20 $ par adulte et 10 $ par étudiant en prévente, et 5$ de plus le soir même. L’entrée est gratuite pour les moins de 12 ans.

Nicole April met sa voix au service des autres depuis 47 ans. Née dans le quartier Saint-François-Xavier à Rivière-du-Loup, elle a commencé à chanter à l’église à l’âge de 14 ans. Elle y a dirigé la chorale des jeunes et a animé nombre de célébrations, de mariages et de messes de minuit. À 17 ans, elle joignait aussi le Chœur Saint-Louis de Rivière-du-Loup. Elle a également fait les belles soirées du piano-bar Le Louperivois de l’Hôtel Saint-Louis pendant quelques années et a été de la première mouture du Festival des chansonniers qui a vu le jour à l’Hôtel Saint-Louis durant les années 1970.

Les billets sont disponibles au Collège Notre-Dame, à la Librairie J.A. Boucher, à la boutique Le Vrac, au Café du Clocher, chez GD Nouvelles, au Marché Richelieu Centre-Ville, au Marché D’Amours Fraserville et à l’École de musique Alain-Caron de Rivière-du-Loup ainsi qu’à l’épicerie Chez Normand de Saint-Antonin.

 

 

Publicité

Commentez cet article