Publicité
1 novembre 2016 - 13:11

C’est l’heure d’attendre Godot

Le public du Bas-Saint-Laurent devra patienter jusqu’en novembre, car Godot n’est pas encore arrivé. Il a donné rendez-vous au public à la salle Bon-Pasteur de la Maison de la culture de Rivière-du-Loup du 10 au 12 novembre dès 20 h.  

Pour Marc-Olivier Dugas, metteur en scène du projet, c’est un réel plaisir pour l’équipe de production que de s’attaquer à ce classique du théâtre absurde. «Depuis sa création en 1948, l’œuvre de Samuel Beckett enflamme les esprits par sa grande portée philosophique. Je me suis amusé à donner une couleur inusitée à la pièce en apportant une dimension futuriste, limite post-apocalyptique, aux personnages et à leur environnement. L’alliage du passé et du futur étant un fondement du courant ‘’steampunk’’, c’est finalement ce style qui a influencé tout le travail. J’ai déjà hâte de voir les réactions du public.»

En attentant Godot mettra en valeur le talent de plusieurs artistes de notre région : Niels de Sevin, Tommy Lavoie, Jonathan Imhoff et Vincent Savard-Pothier à l’interprétation, Louis-Pier Dupuis-Kinsbury à la scénographie, Benoit Ouellet à la technique et la conception vidéo, Olivier Martin à la conception musicale et Isabelle Ouellet au design graphique.

SYNOPSIS

Au beau milieu du désert, Vladimir et Estragon, deux amis vagabonds, doivent patienter pour rencontrer Godot, un homme mystérieux qui prétend pouvoir les arracher à leur misère. Mais qui est ce Godot et va-t-il vraiment les aider? Sera-t-il présent au rendez-vous? Et qui sont ces deux hommes qui rôdent autour d’eux? À défaut d’avoir des réponses, les protagonistes s’obligent à attendre ce Godot, à s’accrocher à cette folie, à laisser le temps passer et, ultimement, à vivre…

Les billets sont disponibles en ligne au www.loupdecambronne.com, auprès de Marc-Olivier Dugas ou encore au Musée du Bas-Saint-Laurent.

Publicité

Commentez cet article