Publicité
14 septembre 2016 - 15:24 | Mis à jour : 15:32

Le Théâtre du loup de Cambronne revisite des classiques

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le Théâtre du loup de Cambronne revisitera des classiques en y ajoutant sa touche personnelle pour sa 3e année d’activités. Le public aura donc droit à une version «steampunk» de la pièce «En attendant Godot», une présentation du Cabaret érotique et une proposition différente de «À toi, pour toujours, ta Marie-Lou».

La contrainte de réinventer des classiques a été mise en place par la directrice artistique, Marie-Amélie Dubé. L’esprit du Loup de Cambronne, anticonformiste et déstabilisant, sera respecté. Une collaboration avec les enseignants du Cégep de Rivière-du-Loup a également été instaurée, permettant au Théâtre d’acquérir une clientèle scolaire.

«Cette association nous donne une motivation supplémentaire de briser les préjugés autour de l’art de la scène», explique Marc-Olivier Dugas-Pelletier, directeur du Théâtre du loup de Cambronne.

Du 10 au 12 novembre, la pièce «En attendant Godot» de Samuel Beckett sera présentée dans une environnement post-apocalyptique à la Maison de la culture de Rivière-du-Loup dès 20 h.

Le Cabaret érotique marquera un retour sur les planches de la même salle les 17 et 18 février 2017. Les artistes devront toutefois s’inspirer de textes classiques sélectionnés par la direction artistique pour leur prestation. Le succès de l’édition précédente a été plus qu’encourageant.

La programmation se terminera du 24 au 26 mars avec le texte de Michel Tremblay «À toi, pour toujours, ta Marie-Lou». Des soirées à l’improviste, mettant à l’avant le talent des improvisateurs et artistes s’y produisant seront de retour. D’autres lectures vivantes auront également lieu au cours de la prochaine année.

Pour obtenir plus d’informations sur la programmation : loupdecambronne.com

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, infodimanche.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.