Publicité
31 août 2016 - 06:32

Liliane Pellerin en spectacle à L’Isle-Verte

La Cour de circuit de L’Isle-Verte accueille en primeur l’auteure-compositrice-interprète Liliane Pellerin, le dimanche 11 septembre, à compter de 19 h 30.

Sortant tout juste des semi-finales de l’édition 2016 du Festival international de la chanson de Granby, Liliane Pellerin est porteuse d’un spectacle qui sent la terre battue des grands cheminements, les craques de trottoir des rencontres sans hasard et l’air salin des horizons qu’on défend.

Entourée de ses musiciens Jesse Ens (banjo, harmonica, guitares slide et électrique) et Franziska Reichherzer (percussion et voix), Liliane propose l’instant d’une soirée un pèlerinage sur les thèmes de l’identité, de la quête de sens, de la recherche des origines et du rapport à la nature, à l’autre et à la mort.

D’une authenticité désarmante, les œuvres présentées durant le spectacle sont notamment issues de son premier album Grignoter l’exil, réalisé par Jeannot Bournival en 2015. Avis aux curieux, il est possible d’entendre le fruit de ce travail sur le site Internet de l’artiste au www.lilianepellerin.com.

Née à Grand-Mère dans le ventre d’un joual philanthrope, Liliane est fille d’artisans, ces pèlerins d’expérience. Toute jeune, elle rencontre la chanson, écoutant son père gratter sa guitare fabriquée à la main au bord du lac Bostonnais. Elle cultive plus tard sa passion dans la craque sociale d’un organisme de travail de rue où les fous lui parlent en sous-texte du sens qu’ils cherchent, la corne aux pieds d’avoir aimé. Le parcours de cette autodidacte est aussi composé d’un passage à l’École nationale de la chanson de Granby et au Festival en chanson de Petite-Vallée.

C’est donc un rendez vous le dimanche 11 septembre, à 19h, à la Cour de circuit au 199, rue Saint-Jean-Baptiste à L’Isle-Verte. L’entrée est libre, mais une contribution volontaire de 10 $ est suggérée.

 

Publicité

Commentez cet article