Publicité
19 mai 2016 - 15:55 | Mis à jour : 22 mai 2016 - 12:12

Géorallye : des chasses au trésor partout dans la MRC de Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

À vos GPS et téléphones intelligents… La MRC de Rivière-du-Loup a dévoilé, ce jeudi 19 mai à l’école de l’Anse de Notre-Dame-du-Portage, son activité de géorallye. Au programme : dix circuits qui amèneront les amateurs à (re)découvrir l’histoire, les paysages et le patrimoine de nombreuses municipalités de la région. 

Les mordus de chasses au trésor seront ainsi servis cet été dans la MRC de Rivière-du-Loup. Plus d’une centaine de petites ou grosses surprises attendent d’être découvertes sur le territoire de Cacouna, L’Isle-Verte, Notre-Dame-du-Portage, Rivière-du-Loup, Saint-Antonin, Saint-Arsène, Saint-Cyprien, Saint-Épiphane, Saint-Hubert et Saint-Modeste. 

Très populaire, particulièrement en Europe, le géorallye ou « géocaching », conquiert de plus en plus d’adeptes au Québec et au Bas-St-Laurent. Avec l’aide d’un GPS ou d’un appareil intelligent, les participants sont invités à découvrir des « caches » dissimulées dans le paysage que l’on retrouve grâce à des coordonnées. 

«C’est familial, amusant et très instructif. Les caches des 10 circuits renferment un mot mystère qui va permettre aux gens de compléter une phrase. Ils y trouveront aussi du contenu historique qui leur en apprendra davantage sur le lieu où ils se trouvent et sur la municipalité», a expliqué Mélanie Malot de la MRC de Rivière-du-Loup. 

GÉOCOINS 

Les 50 premiers amateurs qui résoudront l’énigme de la phrase se verront recevoir gratuitement un géocoin à l’effigie du géorallye de la MRC de Rivière-du-Loup. Le géocoin est une pièce identifiée d’un numéro unique, qui, lorsque trouvé, doit être déposé dans une autre cache ailleurs au Québec ou dans le monde. 

C’est la première fois qu’une initiative du genre apparaît dans la région. Le géorallye était cela dit déjà bien présent, notamment à Notre-Dame-du-Portage depuis 2013. 

«C’est un loisir intéressant. L’an passé, il y a plus de 130 personnes qui ont fait notre géorallye et nous n’avions pas beaucoup de publicité […] Le gros avantage du projet, c’est que ça va faire connaître la région aux amateurs de l’extérieur qui sont nombreux», a souligné Jean-Marie Deschênes, président de Patrimoine et Culture du Portage. 

La réalisation du géorallye a été confiée à l’équipe du Living Lab en innovation ouverte du Cégep de Rivière-du-Loup. Vous pouvez recevoir le dépliant du géorallye à plusieurs endroits, dont Rivière-du-Loup (bureau d’information touristique), L’Isle-Verte et Notre-Dame-du-Portage. Pour en savoir plus, visitez le georallye.riviereduloup.ca et la page Facebook Géorallye de la MRC de Rivière-du-Loup. 

 

Publicité

Commentez cet article