Publicité
20 avril 2017 - 16:30 | Mis à jour : 16:58

Pierre Dubillard, un rêve devenu réalité

Toutes les réactions 1

Le Centre des dirigeants d’entreprises de la région de Rivière-du-Loup a offert sa tribune à Pierre Dubillard, propriétaire-franchisé des restaurants McDonald’s de Rivière-du-Loup, La Pocatière et Témiscouata-sur-le-lac, pour son diner mensuel.

D’entrée de jeu, ce Mauricien d’origine, marié à Valérie Desrosiers et père de deux enfants, a raconté son enfance «différente». Élevé par sa grand-mère paternelle dans un logement de 4 pièces et demi avec ses tantes, il a tôt appris à se débrouiller et à développer son esprit entrepreneurial puisqu'il était camelot de trois circuits du Journal de Montréal. Il a même confié qu’il ramassait des stylos ici et là et les vendait 0,25$ à son entourage. Il avait aussi son entreprise de tonte de pelouses l’été.

Les valeurs qui lui ont été transmises par sa grand-mère et ses tantes tournent autour de la  persévérance et du travail acharné. Pendant ses études, il a occupé des emplois en restauration notamment chez A&W et St-Hubert. Fait cocasse, il a envoyé plusieurs fois son CV chez McDonald’s sans jamais avoir de retour.

Concernant ses études, malgré un profil science, c’est avec un DEP en cuisine d’établissement et un autre diplôme en gestion hôtelière qu’il a amorcé sa vie adulte. De 1991 à 2003, il a occupé différentes fonctions en restauration et en hôtellerie. Après avoir quitté sa région natale quelques années, il a effectué un retour à Trois-Rivières occupant tour à tour les postes de cuisinier, maître d’hôtel et directeur de la restauration au Delta Trois-Rivières. À l’âge de 25 ans, il a quitté cet emploi pour acquérir en mars 2004 le restaurant de l’Auberge des Gouverneurs de Trois-Rivières comme sous-traitant. Il a relevé de sa faillite le Rouge Vin en opérant ce restaurant, et en développant un service de traiteur.

Fait à noter, c’est tout jeune que l’idée de posséder un McDo a commencé à germer dans sa tête, si bien qu’en mai 2013, il a appliqué pour une franchise et en février 2014, il a été reçu comme candidat. Par la suite, c’est une formation de 1 000 heures au McDo de Donaconna qui l’ont mené a une autre formation à la BLP Hamburger University à Chicago en avril 2015, étape ultime dans le processus d’acquisition d’une franchise de la célèbre chaine de restauration rapide. D’avril 2015 à juin 2016 c’est une longue attente pour cet entrepreneur qui carbure aux projets pour finalement recevoir en janvier 2016 la possibilité d’acquérir deux McDo à Rouyn-Noranda, et ce n’était pas son premier choix. Finalement, c’est un autre franchisé qui les a obtenus. En mars 2016, les quatre restaurants de Richard Juneau lui ont été offerts et 10 semaines plus tard, le 1er juin, son grand rêve s'est enfin réalisé. Presqu’un an plus tard il n’a aucun regret de s’être départi des cinq entreprises qu’il possédait en Mauricie pour venir s’établir à Rivière-du-Loup

Tout au long de son parcours entrepreneurial rempli d’incertitudes et de questionnements, c’est son épouse qui lui a toujours dit de foncer et ça l’a bien servi jusqu’à présent. Pour la suite des choses, ce jeune entrepreneur tient à se concentrer sur sa famille, continuer à développer son entreprise, investir dans la région, supporter l’aide à l’enfance et favoriser l’accès aux sports.

Pierre Dubillard est un bel exemple de détermination et comme il dit à ses employés : «Il y a deux règles à appliquer en entreprise, règle numéro 1 : Le client a toujours raison, règle numéro 2 : Référer à la règle numéro 1».

Collaboration spéciale : Robert Desjardins

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. Les commentaires anonymes et négatifs feront l’objet d’une analyse sérieuse et d’une stricte modération. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, infodimanche.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo à cet homme d'affaires qui à peine arrivé chez-nous s' est impliqué pour aider nos jeunes entre autres comme président d'honneur dans la campagne de financement des Loups Marins. Merci Pierrr Dubillard

    Jacques Emond - 2017-04-20 23:44