Publicité
6 avril 2017 - 11:45

Élaboration d'un bioherbicide sélectif

Premier Tech signe une entente avec Agriculture et Agroalimentaire Canada

Premier Tech s'impose une fois de plus dans le créneau des ingrédients actifs pour une agriculture et horticulture durable en mettant la touche finale à son projet de produire et commercialiser à grande échelle un bioherbicide sélectif. 

Le Groupe Horticulture et Agriculture a en effet signé en janvier dernier un accord de licence avec Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) pour finaliser le développement et la commercialisation d'un produit formulé à partir d'un champignon indigène.  

Le ministère fédéral a investi plusieurs millions de dollars pendant près de dix ans dans la recherche sur ce champignon et ses composés (les macrocidines), capables d'éliminer les mauvaises herbes à feuilles larges, notamment les pissenlits. Cette brillante découverte a été brevetée dans plusieurs pays et fait l'objet d'homologations commerciales, tant aux États-Unis qu'au Canada. 

«Au terme d'un concours public tenu il y a deux ans, Premier Tech a obtenu les droits sur ce produit novateur et écologique», explique Pierre Talbot, Vice-président principal Innovation chez Premier Tech. «Le prochain défi réside dans la réduction des coûts de production afin de démocratiser son utilisation.» Toujours selon ce dernier, ce nouvel ingrédient actif est complémentaire aux autres ingrédients microbiens, ou d'autre nature, que Premier Tech développe actuellement ou a déjà mis en marché. 

Ce projet permettra de créer plus d'une dizaine d'emplois à temps plein lors de la commercialisation de ce bioherbicide.

 

Publicité

Commentez cet article