Publicité
23 novembre 2016 - 12:10 | Mis à jour : 13:29

Shaker Cuisine & Mixologie: entrevue avec le propriétaire

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 1

L'annonce concernant l'ouverture d'un restaurant Shaker au printemps 2017 à Rivière-du-Loup s'est répandue comme une trainée de poudre lundi. En moins de 24 heures, la nouvelle publiée sur infodimanche.com a généré plus de 2 200 réactions via Facebook et la page d'infodimanche.com. Un enthousiasme partagé par le propriétaire, Dominic Côté.

«C’est mon projet le plus emballant à ce jour. Ce sera l’endroit de prédilection des épicuriens. Rivière-du-Loup entre dans la nouvelle vague de la mixologie. Le restaurant va attirer des clients de l’extérieur et les gens d’ici n’auront plus à se rendre dans la région de Québec pour vivre l’expérience Shaker», a-t-il commenté.

L’homme d’affaires, qui ne cache pas son enthousiasme devant son nouveau bébé, souligne avoir été conquis dès sa première visite dans un Shaker de Québec. Selon ses dires, il a tout de suite vu le potentiel pour la Ville de Rivière-du-Loup. Une ville dont il cite le dynamisme et le contexte économique comme les principaux atouts à l’ouverture d’un tel restaurant.

«Ça regroupe tout ce que j’aime, tous les ingrédients reliés au plaisir de sortir dans un restaurant animé et vivant. Le menu, la carte des vins, la mixologie, l’ambiance et l’espace sont conçus pour procurer une expérience des plus agréables. Et puis, nous serons complémentaires à l’offre actuelle», lance Dominic Côté.

Pour implanter cette nouvelle franchise, l’homme d’affaires a jeté son dévolu sur l’ancienne bâtisse du Boston Pizza, située sur la rue des Cerisiers. Le promoteur assure avoir analysé toutes les options de sites potentiels pouvant accueillir le restaurant, mais qu’à la toute fin, le bâtiment offrait des opportunités uniques.

«Nous pourrons y accueillir près de 150 clients, y avoir une terrasse, entièrement réaménagée et donnant sur le bar, ouverte du printemps jusqu'à la fin de l’automne et pouvant accueillir jusqu’à une centaine de personnes. C’est sans parler du stationnement. C’était impossible au centre-ville. Les gens ne viendront pas seulement pour manger, mais passer un belle soirée, c’est ça le côté mixologie !»

Selon les plans d’architecture, le nouveau restaurant fera table rase des divisions existantes. De plus, la façade donnant sur la rue des Cerisiers sera dotée de deux immenses portes de garage qui donneront sur la terrasse chauffée.

SHAKER

Le menu des restaurants Shaker est principalement composé de tartares et tatakis, de burgers gourmets, de «poke bols» inspirés d’Hawaï, de salades, mais c’est surtout par son côté «mixologie» assumé qu’il se démarque. La carte des alcools propose plus d’une vingtaine de cocktails et fait place à des produits du terroir et des distilleries du Québec.

La bannière Shaker Cuisine & Mixologie compte trois établissements, soit à Ste-Foy, Cap-Rouge et Lévis. Outre celui de Rivière-du-Loup, des restaurants ouvriront aussi à Rimouski et Gatineau.

BÂTISSE

Quant à la bâtisse, Dominic Côté est bien au fait que l’immeuble propriété de Cominar qui détient aussi le Centre commercial Rivière-du-Loup, a été lourdement endommagée par un dégât d’eau en 2010. Mais le bâtiment aurait fait les frais de rénovations majeures.

Une information confirmée par le directeur du Centre commercial, Guy Thibault. «Tout a été réparé, c’est un bâtiment en parfait état dans lequel le Shaker s’installera. C’est chauffé, et depuis 2010, un gardien de sécurité se rend sur place s’assurer que tout va bien.»

Le local situé au 95, rue des Cerisiers (face au Walmart) avait nécessité un investissement de plus de 2 M$. Il n’aura été occupé que pendant deux ans, soit de 2008 à 2010.

INVESTISSEMENTS

Dominic Côté n’en est pas à son premier investissement dans la région. Déjà propriétaire de plusieurs commerces et restaurants, il a annoncé au cours des derniers mois l’ouverture d’un Planète Poutine au Centre commercial Rivière-du-Loup.

L’investissement lié à l’ouverture du Shaker frôle le trois quarts du million de dollars. «On parle de 4 000 pieds carrés, de la création de près de 40 emplois en restauration. On est dans les ligues majeures de la restauration», confirme l’homme d’affaires.

Preuve de l’intérêt soulevé par son projet, il ne cache pas être en discussion avec un groupe d’hommes d’affaires de la région souhaitant se joindre à l’aventure.

Les travaux débuteront à la mi-décembre et l’ouverture du Shaker est prévue au début du printemps 2017.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Félicitation M. Côté

    Encore de nouveaux employés bien traités sous votre gouverne.

    Julia - 2016-11-25 07:52