Publicité
26 octobre 2016 - 13:49

Dévoilement de la Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020

Afin de répondre aux besoins des PME et d'appuyer ces dernières dans leurs démarches d'exportation, la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, a rendu publique le 24 octobre la Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020.

Un montant de 536,8 M$, dont 125,6 M$ en nouveaux crédits, a été prévu pour sa mise en œuvre au cours des quatre prochaines années. «Les exportations constituent l'un des piliers de notre économie, au même titre que le manufacturier innovant et l'entrepreneuriat. Elles sont ainsi à la base d'un Québec prospère, innovant et durable. Par l'entremise de la Stratégie québécoise de l'exportation, le gouvernement du Québec concrétise sa vision du développement économique, soutient l'ambition des entreprises et donne au Québec une véritable impulsion vers les marchés internationaux. Notre objectif est d'arrimer le plus précisément possible l'offre de produits et services québécois aux occasions d'affaires mondiales afin que cette réussite commerciale profite à l'ensemble des Québécois», a expliqué la ministre Dominique Anglade.

Au cours de la dernière année, près de 200 entreprises et organismes ont contribué aux réflexions entourant l'élaboration de la Stratégie québécoise de l'exportation. Ainsi, 21 mesures ont été prises en réponse aux besoins exprimés par les PME, afin de renforcer leur capacité d'exportation et de faciliter la mise en œuvre de leurs projets de développement de marchés hors Québec. Ces mesures s'appuient sur des forces québécoises reconnues et misent sur des marchés sectoriels offrant des occasions d'affaires internationales intéressantes pour les entreprises.

«L'appui à notre industrie forestière et la promotion internationale de ses produits, ainsi que du régime forestier québécois qui est unique au monde, sont des manifestions concrètes du rôle que peut jouer notre gouvernement pour soutenir la prospérité et le développement des entreprises québécoises à l'étranger. Les États-Unis attirent près de 90 % des exportations québécoises de bois d'œuvre, qui constituent quant à elles la moitié de notre production», a indiqué le ministre Luc Blanchette.

Par ailleurs, la Stratégie s'appuiera sur les grandes politiques et stratégies gouvernementales relatives aux secteurs de l'aérospatiale, de l'aluminium, des mines, des forêts, de l'électricité et du tourisme, lesquels représentent plus de 42 % des exportations québécoises de biens et de services.

Concrètement, cette stratégie appuiera les PME avec plusieurs mesures phares :

  • Une bonification de 25 M$ du soutien financier aux entreprises pour faciliter la commercialisation des produits et services sur les marchés extérieurs par l'entremise du Programme Exportation (21 M$) et du Fonds à l'exportation du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (4 M$).
  • Des mesures pour appuyer les entreprises dans leur virage vers le commerce électronique comme stratégie de pénétration de marchés extérieurs.
  • Une bonification du soutien financier pour la mise en place d'une vitrine technologique.
  • Un allègement fiscal pour les grandes entreprises innovantes de l'ordre de 88,1 M$ au cours des quatre prochaines années.
  • Une augmentation du nombre d'attachés commerciaux ayant reçu une spécialisation sectorielle, dans le réseau des représentations du Québec au Canada et à l'étranger.
  • Une amélioration des outils de diffusion des occasions et de l'intelligence d'affaires notamment liés aux marchés sectoriels, aux grands donneurs d'ordres internationaux et aux accords commerciaux.

Pour consulter la Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020, visitez le www.economie.gouv.qc.ca/oserexporter.
 

Publicité

Commentez cet article