Publicité
8 juillet 2016 - 10:07 | Mis à jour : 10:18

XMetal vise juste

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

L’entreprise de soudure XMetal de L’Isle-Verte s’est lancée dans une nouvelle sphère de production au cours des deux derniers mois. Des balles d'arme à feu destinées aux tireurs de précision y sont recyclées et rechargées.

À pleine capacité, ce sont 30 millions d’unités qui pourront être produites à partir de l’usine située à L’Isle-Verte. Des cartouches de pistolet de 9, 40 et 45 mm, de même que du calibre 223 et 308 de carabine y sont fabriquées. D’autres pourraient s’ajouter au fil du temps.

«On travaille depuis un an sur ce projet. Environ 1,2 M$ ont été investis pour le mettre en place, et il a fallu former 10 nouveaux employés», a expliqué Étienne Côté, à la tête de l’entreprise.

L’idée de se lancer dans un tel projet lui est venue de sa propre passion : le tir de précision. «Je faisais et rechargeais mes balles depuis plusieurs années. Le marché aux États-Unis et au Canada augmente graduellement, et il y a de la demande. J’y ai vu l’occasion de lier une opportunité d’affaires avec ce que j'aime», a-t-il commenté.

L’entreprise achète des douilles qui ont déjà été tirées et en effectue le rechargement. Elles passent dans des machines qui les lavent, les redimensionnent et qui leur installent une nouvelle amorce. XMetal fabrique également les boulets de plomb (balles), enduits d’un recouvrement en polymère, une technique importée de l’Australie.

Pour le moment, l’usine de L’Isle-Verte est à 10% de sa capacité totale de production, estime Étienne Côté. «On a énormément d’ambition pour ce projet», a-t-il conclu.

Les projectiles sont destinés au marché canadien uniquement, mais l’entreprise travaille présentement à établir un réseau de distribution plus large.

XMetal est une entreprise de sous-traitance industrielle en fabrication et soudure de composantes métalliques. Le 11 avril 2016, elle a acheminé les premières des 1 000 composantes qui serviront à la construction du nouveau pont Champlain de Montréal.

 

Publicité

Commentez cet article