Publicité
25 mai 2016 - 06:58 | Mis à jour : 15:13

Frédérick Soucy, le guépard de Rivière-du-Loup

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Un récent article de Réjean Boudreau paru dans l’édition du 16 mai de la Presse+ avait de quoi enorgueillir l’industriel Frédérick Soucy, président de Soucy Industriel dont le siège social est situé à Rivière-du-Loup. L’entreprise à forte croissance y est dépeinte comme un exemple de performance et d’agilité.

«Il était temps !», a lancé à la blague Frédérick Soucy. Ce dernier, qui préfère la discrétion aux feux de la rampe, n’a toutefois pas caché sa fierté face à l’image de croissance que projette son entreprise.

Il faut dire qu’il y a quelques années à peine, Soucy Industriel avait peine à gérer son développement. «On s’est doté des bons outils, d’objectifs et nous avons su profiter des occasions. Au lieu de voir des difficultés, on y a vu des occasions», souligne le président de Soucy Industriel.

De surcroit, cette progression rapide s’est concrétisée dans un secteur d’activités au ralenti alors que l’économie était à son plus bas depuis des années. «Dans cette aventure, j’en ai vu qui attendaient que les activités reprennent, mais je leur dis de faire différent, sinon, il ne se passera jamais rien.»

ADRENALYS

Force est d’admettre que ce leitmotiv a plutôt bien réussi à Soucy Industriel. Le propulseur d’entreprise Adrenalys, une initiative privée formée de six partenaires tels le Fonds de solidarité FTQ et la Banque Nationale, a identifié l’entreprise louperivoise comme l’une des 24 PME d’exception. Ces PME sont surnommées les «guépards».

Pas moins d’une centaine d’entreprises avaient soumis leur candidature. Ces guépards ont ainsi accès à un panier de services d’une valeur de près de 4 M$.

C’est donc par le biais du club des PDG d’Adrenalys que l’entrepreneur louperivois a rencontré Stephen Authier d’ASDR Industries. «À la base, il était question d’acquisition et finalement, c’est un partenariat qui a été mis en place», souligne Frédérick Soucy.

C’est cette synergie, et de complémentarité innovante entre la firme d’ingénierie et l’industriel, qui est mise en lumière dans le texte de la Presse+. «C’est une nouvelle façon de faire qui devrait nous permettre de continuer notre progression.»

SOUCY INDUSTRIEL

Soucy Industriel, dont le siège social se trouve sur la rue Témiscouata à Rivière-du-Loup, a été fondée il y a 85 ans. L’entreprise dispose aujourd’hui de plusieurs points de services dans la province et emploie près de 150 personnes. 

Véritable bémol dans cette histoire à succès, le dirigeant ne cache pas avoir songé à déménager ses pénates au Nouveau-Brunswick. «Nos racines sont trop profondes, mais oui on s’est posé la question. On n’en fait pas assez pour les PME au Québec. La structure et le fardeau fiscal sont lourds, on ne peut pas se fier au gouvernement pour notre croissance.» 

 

Publicité