Publicité
14 mars 2016 - 07:04 | Mis à jour : 11:40

Pierre Karl Péladeau a rencontré le Syndicat des producteurs acéricoles du Bas-Saint-Laurent

Toutes les réactions 1

Rimouski - Le Syndicat des producteurs acéricoles du Bas-Saint-Laurent - Gaspésie a profité du passage de Pierre Karl Péladeau à Rimouski vendredi pour le rencontrer en compagnie des députés péquistes du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie à propos du Rapport Gagné en acériculture.

La présidente du Syndicat, Sylvie Laliberté, a dressé un portrait de l’industrie acéricole de la région et a fait part aux députés présents des préoccupations et inquiétudes des acériculteurs ainsi que les impacts qu’elle présente comme «catastrophiques» des recommandations du Rapport Gagné sur l’économie des communautés rurales.

Selon la présidente, la mise en place du plan conjoint en 1989 et des contingents en 2003 a permis de stabiliser les prix de sirop d’érable, d’assurer un approvisionnement aux acheteurs avec la réserve stratégique et surtout de développer l’industrie et les marchés.

«Avec des records de vente et d’exportation de sirop d’érable cette année, on ne comprend pas pourquoi le Ministre Paradis veut détruire notre système de mise en marché collective, pourquoi il veut démanteler une industrie florissante et pourquoi il s’attaque à un système qui fonctionne et qui a fait ses preuves?» a déclaré Mme Laliberté.

La présidente a interpellé M. Péladeau afin d’obtenir un appui dans la défense de l’industrie de l’érable du Québec : «Il faut nous aider afin que le gouvernement mette de côté le Rapport Gagné et entame des discussions sans plus tarder avec la Fédération des producteurs acéricoles du Québec pour empêcher un retour en arrière et s’assurer que la Régie des Marchés agricoles et agroalimentaires du Québec donne son aval à la Fédération des producteurs acéricoles du Québec pour l’augmentation des entailles».

M. Péladeau s’est montré réceptif à la situation. Entrepreneur aguerri, il s’est dit estomaqué qu’on veuille freiner une industrie où les marchés sont en croissance et qui présente une telle feuille de route. Ce dernier a confirmé son appui à Mme Laliberté de même que les députés péquistes présents, Messieurs Harold Lebel, Gaétan Lelièvre et Sylvain Roy. Monsieur Lebel a d’ailleurs confirmé le dépôt d’une pétition à l’Assemblée Nationale demandant le rejet du Rapport Gagné.

Le Syndicat des producteurs acéricoles du Bas-Saint-Laurent - Gaspésie compte plus de 600 entreprises, qui dynamisent la région en exploitant 8,5 millions d’entailles pour une production se situant entre 24 et 25 millions de livres de sirop par année et des revenus de 70 millions $.

Publicité