Publicité
1 novembre 2012 - 13:12

Feu vert à un nouveau développement résidentiel à Saint-Arsène

Toutes les réactions 1
Saint-Arsène - La Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) a ordonné le dézonage de 4,1 hectares de terres agricoles, à la demande de la municipalité de Saint-Arsène, qui réclamait 5,4 hectares.

La Commission a adhéré aux estimations de la municipalité que ses besoins en développement nécessitaient environ 45 terrains sur les 15 prochaines années.

Cette décision positive de la CPTAQ permettra de libérer 34 nouveaux emplacements résidentiels, ce qui devrait combler les besoins de la municipalité.

La décision négative de la CPTAQ relative à ces terrains en septembre 2009 a été renversée en raison de l'impossibilité de développer la rue des Cèdres. Gilbert Dion, partie intéressée dûment inscrite aux audiences de la CPTAQ, se réjouissant de l'issue de la requête, affirme qu'« il s’agit d’une très bonne nouvelle pour la Municipalité de Saint-Arsène ».

Devant le refus de sa municipalité, M. Dion a lui-même dû porter à l'attention de la Commission le refus ministériel de développer la rue des Cèdres en raison de la présence de milieux humides.

Selon le Réseau d'information sur les municipalités, la municipalité de Saint-Arsène n'a plus de raison légitime de refuser de clore définitivement le dossier de la rue des Cèdres, un gouffre financier, et presse le conseil de confirmer rapidement qu'il renonce à tenter de défier le veto ministériel sur ce projet.



Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Monsieur Dion va bien dormir ce soir. Hic!

    carl - 2012-11-01 21:00