Publicité
Dimanche, 20 avril 2014
11 juin 2012 - 20:39

Les États généraux sur la souveraineté s'arrêtent à Rivière-du-Loup

Andreanne Lebel

Par Andreanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 15
Les États généraux sur la souveraineté s'arrêtent à Rivière-du-Loup
Photo: Andréanne Lebel
Michelle Bussières, Amélie Dionne et Renaud Lapierre, les commissaires des États généraux sur la souveraineté du Québec.
Rivière-du-Loup – Près de 150 personnes se sont déplacées à l’Hôtel Universel pour participer aux États généraux sur la souveraineté du Québec le dimanche 10 juin.

Dès le début de la rencontre, l’enthousiasme était palpable chez tous les participants qui venaient de la région du Bas-St-Laurent et de la Gaspésie.

L’utilisation des réseaux sociaux a contribué à rejoindre plus de gens de toutes les origines afin de les convier à cette consultation organisée par l’ancien député bloquiste Paul Crête.


L'ancien député bloquiste, Paul Crête.

Photo : Andréanne Lebel

Plusieurs blocages au Québec ont été soulevés et expliqués lors de cette rencontre. On compte, entre autres, un blocage identitaire. Michelle Bussières, commissaire de ces États généraux et qui œuvre en tant que membre du Barreau du Québec a affirmé que le Québec compte 79,1 % de francophones.

Cette proportion diminue à 49 % sur l’île de Montréal. De plus, 75 % de la population se définit comme étant Québécois avant d’être Canadiens.


Photo : Andréanne Lebel


Ensuite, les blocages au niveau économique ont été expliqués par Renaud Lapierre, actuellement président de Véridis environnement inc. Selon lui, le Québec perd beaucoup d’avantages fiscaux puisque l’économie se déplace vers l’Ouest en raison de l’exploitation des sables bitumineux en Alberta.

De plus, les citoyens ne se reconnaissent plus à l’intérieur du Canada en raison de son récent changement de position concernant le protocole de Kyoto. D’autre points ont été soulevés, comme  l’absence du Québec lors des consultations internationales, le blocage constitutionnel, la gestion fiscale de la province par le gouvernement fédéral et l’adoption de la loi C-38, qui déstructure le programme d’assurance chômage qui est de juridiction fédérale.

Selon Bruno Jean, directeur de la Chaire de recherche du Canada en développement rural,  la région du Bas-St-Laurent est en mutation et 20 000 emplois ont été créés depuis les 20 dernières années. Afin de compléter la diversification économique de la région afin qu’elle soit dynamique, ce sont 18 000 emplois qui devront être créés d’ici 2015.

Plusieurs citoyens ont déposé des mémoires et ont fait valoir leur point de vue devant l’assemblée. Les participants ont aussi pu bénéficier d’une prestation musicale de deux artistes engagés de la région, soit Alexandre Belliard et Marc Bélanger.


Plusieurs citoyens, comme Anacha Rousseau, ont fait valoir leur point de vue devant l’assemblée.

Photo : Andréanne Lebel

Ce sont finalement 28 délégués du Bas-St-Laurent et de la Gaspésie qui se rendront à la grande assemblée qui aura lieu à Québec le 29 septembre prochain pour représenter la région.

Pour plus d’informations : http://etats-generaux-quebec.org/


Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:




infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Toutes vos réactions

15 réactions
  • Et je cite: «un budget fait par et pour les Québécois défendrait mieux leurs intérêts. Mais il y a mieux : en abolissant les très nombreux chevauchements et doublons qui existent entre Québec et Ottawa, la souveraineté permettrait d'épargner des sommes colossales.» On n'a pas besoin de la souveraineté pour faire ça. On a juste à gérer le Québec comme du monde, éliminer les programmes doublons et faire le ménage. Et puis, les doublons, il en existe des quantités industrielles dans les programmes du gouvernement provincial et aussi dans ses nombreux organismes qui travaillent tous pour les mêmes clientèles, bénéficiant de grosses subventions versées tous les ans à même les fonds publics venant des poches des contribuables. De nombreux projets disent créer de l'emploi. Mon oeil ! Pour quelques semaines, tout au plus quelques mois et les rapports se retrouvent sur les tablettes. L'année suivante, on recommence, on a juste à changer le titre du projet, interpréter les objectifs et voilà encore une autre subvention qui arrive. Et quand le fédéral en ajoute, n'est-ce pas qu'on est content qu'il engraisse les projets présentés par nos nombreux organismes ? Faisons donc le ménage dans la cabane avant d'aller voir ailleurs et tout mettre sur le dos du fédéral qui remplit pourtant les coffres d'un gouvernement étouffé par la dette qu'il a lui-même créée. Ras-le-bol des hypocrites !

    Conscience - 2012-06-14 15:56
  • Lisez UN GOUVERNEMENT DE TROP de Stéphane Gobeil aux Éditions VLB,c'est éducatif...

    Paul Crete - 2012-06-14 09:52
  • Mes arguments ont autant de logique et de coeur que les vôtres. Vous devriez simplemenmt tentez de nous expliquer votre position. Je reviens à mon premier message. Nous ne souhaitons pas connaitre vos revendication contre le gouvernement Harper ou même les désavantages d'une fédération, nous en connaissons les faiblesses, tous les partenariats en ont. Nous aimerions simplement connaitre les avantages de la souveraineté, les atouts et les vrais impacts sur la société. Je ne suis tout simplement pas personnellement convaincu qu'il y ait plus d'avantages à être séparés, qu'unis. Et je ne suis pas le seul.

    Pierre - 2012-06-14 06:39
  • Je suis totalement contre et notre compté paie le prix car il a voté en mouton . François Lapointe n'a rien fais depuis qu il est en poste et le NPD c'est pire encore . Harper est radical mais le registre des armes à feu doit etre détruit pour stoppez l hémoragie du partie liberal

    vince - 2012-06-13 13:18
  • Nous y avons lu le point de vue fédéraliste de M,Clément Massé a sa demande lorsqu'il a répondu a notre offre sans pouvoir etre présent.Je suis disponible pour tout évenement ou on discutera de l'avenir du Québec.D'ailleurs les fédéralistes sont dangereusement absent de ces débats.René Lévesque et Jacques Parizeau étaient fédéralistes avant de se casser les dents sur l,immobilisme du systeme fédéral canadien.J,ai espoir de vous convaincre par la logique et le coeur de nos arguments

    Paul Crete - 2012-06-12 13:02
  • Vos réactions aux propos de gens qui ne partagent pas votre point de vue prouvent mon point : vous ne voulez pas discuter. C'est toujours la même chose. Imaginez l'accueil qu'on m'aurait réservé si j'avais assisté à votre événement! Ca ne sert à rien de discuter avec vous, vous n'êtes que fâché. Contre tout et pour rien d'autre que ce que vous revendiquez.

    Pierre - 2012-06-12 07:34
  • Paul je crois que vous n'avez pas lu le message. Il est écrit Pierre a la fin mais j'avoue que le @Pcrete devait etre au début du message et Pierre comme nom De la facon que vous répondez, vous donnez raison au message de Sebastien sorry

    SebLev - 2012-06-12 06:45
  • Alors qu'il signe sous son nom ou pseudo s'il manque de courage ou refusez le,c'est le minimum de transparence acceptable

    Paul Crete - 2012-06-11 18:15
  • Lorsque le sigle @ précède le nom de quelqu'un, cela signifie que l'on s'adresse à cette personne directement.

    infodimanche.com - 2012-06-11 16:20
  • Je veux que scelui qui utilise mon nom en le faisant précéder d'un a commercial cesse tout de suite et je vous invite a retirer ces propos laches et malhonnetes

    Paul Crete - 2012-06-11 16:04
  • Je n'ai jamais dit que les blocages existaient intresequement dans le régime fédéral! En fait, je dit tout le contraire! Pour moi, le régime fédéral est un atout au developpement du Québec et le Québec serait aujourd'hui bien plus fort si nous n'avions pas eu ses chicanes à l'interne et avec le Rest of Canada. À mes yeux, les autres provinces gagneraient à s'inspirer du Québec, et vice versa. Et on assisterait bien à vos rencontres, mais j'ose même pas imaginer l'accueil que recevrait mon propos, ou moi, si je disait cela à vos micros. Pierre

    @PCrete - 2012-06-11 13:01
  • Les séparatistes ne savent plus quoi faire pour enfoncer dans la gorge la séparation . Harper n'est pas le Canada , c'est un premier ministre qui ne sera probablement plus la dans 10 ans, alors ce séparer parce qu'on aiment pas un politicien, c'est vraiment ridicul . En fait on voit bien que c'est une tactique utilisé par les séparatistes pour tromper les québécois .

    Sébastien - 2012-06-11 12:36
  • Pour obtenir davantage d'informations sur les problèmes que vous avez soulevés, vous pouvez vous référer au http://etats-generaux-quebec.org/. Plusieurs mémoires y ont été déposés et répondraient sûrement à vos interrogations.

    Andréanne Lebel - 2012-06-11 09:44
  • Harper accentue les blocages et les nuisances au développement du Québec qui,vous avez raison, existent intrinsequement dans le régime fédéral que ce soit en matiere d' économie,de développement régional,d'agriculture,de culture,d'identité ou de présence internationale du Québec.La journaliste rapporte les échanges qui seront véhiculés a la rencontre nationale qui aura lieu le 29 septembre a Québec a laquelle je vous invite a participer

    Paul Crete - 2012-06-11 09:07
  • Il me semble que vous faites pas la différence entre la Confédération et le gouvernement Consevateur. Le parti Conservateur est de droite, pas le Canada! Les 'blocages' que vous listez ne sont que des politiques du gouvernement Harper, ce qui n'est pas vraiment un bon argument pour faire la Souveraineté. Pour appuyer votre point, il faudrait quand même partir avec une prémise qui se tient. De plus, pourquoi citer 'Bruno Jean, directeur de la Chaire de recherche du Canada' qui dit que le BSL aura besoin de 18 000 emplois dans votre texte. Raison de plus pour rester ouvert sur le monde et faire appel à nos compatriotes d'ailleurs au Canada! Je m'attendais à ce qu'on nous éclaire sur les pourquois de la Souveraineté, les avantages, les impacts, etc. Ca ca aurait été intéressant.

    Pierre - 2012-06-11 08:15