Publicité
Lundi, 28 juillet 2014
17 mai 2012 - 13:41

Campagne de financement pour un nouveau parc-école à Saint-Pascal

Campagne de financement pour un nouveau parc-école à Saint-Pascal
Photo:
Murielle Bossé, directrice de l'école primaire, Rénald Bernier, maire de Saint-Pascal et Éric Lemelin, directeur du Service des loisirs.
Saint-Pascal– De concert avec la Ville de Saint-Pascal et la Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup, l’École Mgr-Boucher a procédé hier au lancement d’une campagne de financement dans le but de construire son nouveau parc-école.

Évalué à quelque 200 000 $, le projet se réalisera en deux phases. La première phase — qui devrait se concrétiser au printemps 2013 — prévoit des aménagements sur les terrains situés à l’avant de l’école. Un an plus tard, soit au printemps 2014, l’école entamera la deuxième phase du projet, cette fois sur les terrains sis à l’arrière de l’école.
 
« Inculquer de saines habitudes de vie à nos enfants est l’une des priorités que nous partageons avec la Ville de Saint-Pascal, de commenter en conférence de presse madame Murielle Bossé, directrice de l’École Mgr-Boucher. Le nouveau parc-école sera doté d’équipements modernes, sécuritaires et stimulants pour les jeunes. Parmi les modules de jeux qui seront nouvellement installés, notons, entre autres, un mur serpentin, un dôme géodésique, un pont à glissière et des jeux à ressorts. »
 
Pour le directeur du Service des loisirs de la Ville de Saint-Pascal, monsieur Éric Lemelin, le nouveau parc-école proposera un amalgame de jeux qui permettront aux jeunes de bouger, de s’amuser à leur guise, tout en développant de saines habitudes de vie, tant aux récréations qu’en dehors des heures de cours.
 
« Non seulement les élèves de l’école primaire pourront bénéficier de ces modules, mais également les jeunes fréquentant le terrain de jeux, ainsi que toute la jeunesse pascalienne et ses visiteurs. Des projets de partenariat sont également envisagés entre les deux institutions. »
 
Jusqu’à ce jour, des partenaires financiers ont été rencontrés et ont déjà confirmé leur participation au projet. La campagne de financement qui se poursuivra au cours des prochains mois vise à recueillir quelque 200 000 $, et ce, pour les deux phases. Les responsables de la campagne invitent le milieu à se mobiliser, à donner généreusement, à s’investir dans ce projet rassembleur qui permettra à nos jeunes de se développer dans un environnement sécuritaire et stimulant.



Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:




infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.