Publicité
10 juin 2013 - 09:57 | Mis à jour : 14:06

L'alcool et la drogue dans la mire de la SAAQ

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Rivière-du-Loup - La Société de l'assurance automobile du Québec dévoile sa nouvelle campagne de sensibilisation aux dangers de la conduite avec les facultés affaiblies, qui se tient du 10 juin au 7 juillet 2013. Cette campagne vise non seulement à sensibiliser la population aux conséquences de l'alcool au volant, mais également à attirer l'attention sur les risques associés à la drogue au volant.

« Conduire avec les facultés affaiblies est un geste qui peut entraîner de lourdes conséquences. Malgré les progrès réalisés ces dernières années, 44 % des conducteurs décédés au Québec de 2007 à 2011 avaient de l'alcool dans le sang. La présence de drogues licites ou illicites dans le sang a pour sa part été constatée chez près de 30 % des conducteurs décédés de 2006 à 2010. C'est pourquoi il est primordial de poursuivre nos efforts de sensibilisation », a affirmé le ministre des Transports du Québec, Sylvain Gaudreault.

Les facultés affaiblies, ça commence avant « point zéro huit »
Par cette campagne, la Société désire aussi rappeler à la population qu'il n'est pas nécessaire d'avoir une alcoolémie supérieure à 80 mg d'alcool par 100 ml de sang pour avoir les facultés affaiblies et représenter un danger sur la route. Une faible consommation d'alcool peut affecter la capacité de conduire d'une personne. D'autres facteurs, comme les drogues, les médicaments et la fatigue, peuvent également nuire à la conduite sécuritaire.

« La conduite avec les facultés affaiblies est généralement associée à l'alcool au volant, a déclaré Mme Nathalie Tremblay, présidente et chef de la direction de la Société. Il est vrai que l'alcool demeure l'une des principales causes d'accidents au Québec, mais la drogue est un problème auquel il faut aussi s'attaquer. Cette nouvelle campagne de sensibilisation illustre bien notre volonté d'adopter des pratiques et des stratégies novatrices, en renouvelant nos messages et en nous adaptant à la réalité constatée sur le terrain. »

« Lorsqu'on boit, on ne conduit pas »
Le volet de la campagne portant sur l'alcool au volant comprend deux messages télévisés en français et deux publicités à la radio, en français et en anglais. Une bannière interactive sera également diffusée sur différents sites Web.

« La drogue au volant est détectable »
Le volet sur la drogue au volant portera principalement sur le cannabis. Plus précisément, c'est la capacité des policiers à détecter qu'un conducteur est sous l'effet de la drogue qui sera mise en lumière.

Rappelons que les policiers peuvent évaluer la capacité de conduire d'une personne qui a consommé de la drogue en lui faisant passer des épreuves de coordination des mouvements sur le bord de la route. Des experts en reconnaissance de drogues peuvent par la suite intervenir au poste de police pour confirmer que la capacité de conduire est affaiblie par une ou plusieurs drogues et pour déterminer s'il y a lieu de porter des accusations criminelles.

Pour transmettre son message auprès des jeunes, la Société déploiera une campagne d'affichage dans les restaurants et les bars du Québec. Cette campagne sera soutenue par une page et une bannière Web.

Pour en savoir plus sur la campagne et pour regarder ou entendre les publicités, visitez le www.saaq.gouv.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article