Publicité
6 juin 2018 - 17:35

Courir 1000 km pour parler de santé mentale

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Un groupe de seize coureurs et coureuses parcourent actuellement, à relais, la distance entre Gaspé et Montréal afin d’attirer l’attention des Québécois sur les manières de prévenir les problèmes de santé mentale. Appelé «la Course FONDaMENTALE», le projet a aussi pour but d’amasser des fonds pour un projet du Mouvement Santé mentale Québec. 

Partis dimanche de la Gaspésie, les passionnés étaient de passage à Notre-Dame-du-Portage, mercredi en fin de journée. Quelques heures plus tard, une arrivée à Kamouraska allait conclure la 4e étape de leur parcours. 

«Nous avons franchi aujourd’hui les 500 km courus, une marque symbolique pour nous (…) Tout se déroule à merveille, le principe est de ne jamais s’arrêter, du matin au soir, et d’aller de ville en ville. L’ambiance est géniale», lance le coordonnateur, Denis Farvacque. 

Concrètement, l’objectif du défi de 7 jours est de faire connaître les «7 astuces pour se recharger», du Mouvement Santé mentale Québec et de ses groupes membres. Ces astuces, des gestes simples, sont d’agir, de ressentir, de s’accepter, de se ressourcer, de découvrir, de choisir et de créer des liens. «Tous les jours, on applique le thème à nous-même, on démontre que c’est faisable, que ça ne coute rien et que tout le monde peut le faire.»

Sujet tabou, la santé mentale est plus souvent abordée aujourd’hui que par le passé. M. Farvacque estime d’ailleurs qu’il faut continuer en ce sens. «Il y a 20 ou 30 ans, une femme ne pouvait presque pas courir sans que ce soit quasiment mal vu. Maintenant, c’est quelque chose de normal. Je pense que si on continue comme ça, bien dans 5 ou 10 ans, parler de santé mentale deviendra normal.»

Les coureurs partiront de Rivière-du-Loup, jeudi, en direction de Saint-Romuald. Leur arrivée à Montréal est prévue samedi vers 15 h 30. 

 

Publicité

Commentez cet article