Publicité
7 juin 2018 - 08:50

124 000 $ afin de favoriser l’attraction d’immigrants dans les MRC des Basques et de Témiscouata

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Attirer et retenir des personnes immigrantes dans les MRC des Basques et de Témiscouata, c’est un défi auquel les entreprises font face depuis maintenant quelques années. Le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) et les deux MRC réalisent un investissement totalisant près de 124 000 $ afin de favoriser l’attraction et l’intégration d’immigrants sur leur territoire.

Le ministère injecte près de 102 000 $ dans le cadre de son Programme Mobilisation-Diversité pour deux projets. D’abord, les MRC accordent chacune un montant de 11 000 $ auquel s’ajoute une subvention de 22 000 $ du MIDI permettant l’embauche de deux personnes-ressources sur une période d’un an. Elles accompagneront les communautés, les organismes et les entreprises dans leurs démarches de recrutement de main-d’œuvre.

Le deuxième projet vient appuyer l’engagement de la MRC de Témiscouata à cet effet. Les activités et initiatives prévues au projet visent à réaliser les principes qui soutiennent une «municipalité ouverte et inclusive». L’appui du MIDI à ce volet s’élève à près de 80 000 $.

«Dans le contexte actuel de baisse démographique et de pénurie de main-d’œuvre, il faut être proactifs, explorer les diverses avenues de développement qui s’ouvrent à nous et tirer notre épingle du jeu», a mentionné Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata

«Nos deux MRC ont plusieurs points en commun et nos préoccupations se rejoignent. Il était naturel de s’associer pour mener à bien cette initiative visant à attirer et à accueillir de nouveaux citoyens chez nous», a expliqué Bertin Denis, préfet de la MRC des Basques.

«Nous voulons réunir les meilleures conditions possibles pour favoriser l’établissement durable des personnes immigrantes en région et ce nouveau soutien financier aidera les MRC de Témiscouata et des Basques à mobiliser les autres acteurs du milieu et à développer des pratiques d’accueil et d’intégration», a indiqué David Heurtel, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

«L’immigration est une des solutions pour faire face aux défis démographiques et aux besoins de main-d’œuvre. L’accueil et la participation des personnes immigrantes, que ce soit en milieu de travail ou dans la vie sociale, sont des acquis importants pour nos collectivités», a ajouté Jean D’Amour, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et député de Rivière-du-Loup–Témiscouata.

Plusieurs autres partenaires locaux participent à cette démarche. Mentionnons entre autres la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, le Centre local d’emploi de Témiscouata et des Basques, le Service Accès Emploi, le Carrefour Jeunesse Emploi, la SADC, la Chambre de commerce du Témiscouata, la municipalité de Saint-Marc-du-Lac-Long et la Corporation de développement économique du Transcontinental.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo bravo. Enfin ! C’est bien d’attirer des immigrants aux basque!

    J’ai hâte d’aller manger dans le quartier chinois de Ville St-Jean-de-Dieu

    Alain - 2018-06-07 09:22