Publicité
14 mai 2018 - 06:55 | Mis à jour : 07:57

La relocalisation et le réaménagement de l'écocentre de Rivière-du-Loup reportés

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Le réaménagement complet et la relocalisation de l’écocentre situé sur la rue Delage à Rivière-du-Loup dont le début des travaux était prévu ce printemps sont finalement retardés. La nouvelle a été confirmée par le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, Michel Lagacé.

C'est l'acquisition d'une bande de terrain, propriété de la papetière White Birch, qui force ce report. «Les démarches liées à l'achat de la bande de terrain sont plus longues que prévu. C'est un retard dans la prise de décision, mais ce n'est qu'une question de temps, cet automne ou le printemps prochain», souligne M. Lagacé.

Du même souffle, le préfet précise qu'un retard qu'il qualifie d'anecdotique est préférable s'il permet de réaliser une économie à l'achat. Rappelons que cette fameuse bande de terrain est située à l'arrière de l'actuel site. D'ici là, il n'exclut pas que des améliorations puissent être réalisées à court terme afin de sécuriser l'accès au site.

Toutefois, pressée par l'entrée en vigueur des nouvelles normes environnementales, la MRC a décidé de prioriser le futur écocentre destiné aux secteurs commercial, industriel et institutionnel qui devrait être implanté à proximité du site d'enfouissement sanitaire de Rivière-des-Vases. «Cette fois, les discussions avec le propriétaire, Rivière-du-Loup, sont directes. Sans mauvais jeux de mots, on pèse un peu plus sur le gaz.»

ÉCOCENTRE RIVIÈRE-DU-LOUP

L’entrée de l’écocentre est prévue au même endroit. Les gens auront à faire 100 mètres de plus et passeront à l’arrière du bâtiment Écochantier servant à la revente d’articles usagés comme des fenêtres et des portes en bois de même que certains matériaux de construction.

L’espace disponible passera de 5 000 à 7 500 mètres carrés. Un nouveau bâtiment d’accueil, deux abris pour protéger certains produits des intempéries et une plateforme centrale asphaltée seront construits. L'espace libéré sera récupéré par les installations de la Société V.I.A. pour le développement de son centre de tri.

Les travaux sont estimés à un maximum de 625 000 $. La durée de vie du nouveau site est de 25 ans.

DES TONNES DE MATIÈRES

En 2017, plus de 2 000 tonnes de matières ont été déposées à l’écocentre de Rivière-du-Loup. On y a enregistré 15 000 visites et est en constante augmentation. «91 % des matières sont revalorisées, donc 9 % prennent le chemin du site d’enfouissement sanitaire, c’est très bon. Rivière-du-Loup a l’avantage d’avoir son écocentre à proximité de sa population», commentait le directeur général de la MRC, Jocelyn Villeneuve en mars dernier.

 

Publicité

Commentez cet article