Publicité
13 mai 2018 - 06:33

15es Olympiades québécoises des métiers et des technologies

Un élève du Pavillon-de-l’Avenir remporte une médaille d’argent

C’est le cœur rempli de fierté et la médaille au cou que le Pocatois Vincent Roussel-Lauzier est revenu de la 15e édition des Olympiades québécoises des métiers et des technologies. L’élève du Centre de formation professionnelle Pavillon-de-l’Avenir y a remporté la médaille d’argent, dans la discipline électromécanique, lors de la compétition provinciale qui se tenait à Montréal, du 2 au 5 mai derniers. 

«Je partage cette victoire avec mes enseignants du Pavillon-de-l’Avenir. Ils m’ont appris les bonnes techniques de travail, ce qui m’a permis de me rendre aussi loin» a expliqué le médaillé, Vincent  Roussel-Lauzier.  Ce  dernier  s’est  distingué  parmi  ses  pairs   dans  une  catégorie comptant 8 participants, issus des quatre coins de la province.

Vincent Roussel-Lauzier n’était pas le seul du Pavillon-de-l’Avenir à participer à ce grand rendez-vous des métiers et des technologies. Deux autres élèves ont aussi fièrement porté les couleurs du Pavillon-de-l’Avenir pendant cette compétition. Il s’agit de Jordan Arsenault-Lapierre, finissant en cuisine, et de Michel-Alexandre Bastille Sirois, finissant en techniques d’usinage. Notons qu'un élève du Cégep de Rivière-du-Loup, Jérémy Bouffard, était également de l’aventure. 

«C’était une expérience très enrichissante pour nos jeunes. Avec ses allures de «Jeux Olympiques», les Olympiades ont conquis nos élèves. De la cérémonie d’ouverture à celle de clôture, en passant par la compétition, le jugement officiel et la remise des médailles… Tout y était pour que ce moment reste gravé dans leur mémoire longtemps» a souligné Serge Pelletier, directeur adjoint du Centre de formation professionnelle Pavillon-de-l’Avenir. Par ailleurs, cette rencontre panquébécoise a permis aux élèves de comparer leurs méthodes et leurs connaissances avec celles des autres participants en provenance de différents centres de formation professionnelle et technique.

IMPLICATION

Le soutien des enseignants du centre de formation professionnelle a permis à ces jeunes de participer au concours. En effet, grâce à l’encadrement de messieurs Éric Archambault (cuisine), Simon Dubé (techniques d’usinage) et Louis-Marie Vaillancourt (électromécanique), les trois élèves se sont exercés, à raison de plusieurs heures par semaine, afin d’être prêts pour la compétition. Pendant cette période, ils ont réalisé des essais s’apparentant aux épreuves qui se retrouvaient aux Olympiades.
 

Publicité

Commentez cet article