Publicité
10 mai 2018 - 11:33 | Mis à jour : 14:09

L’IRM s’envoie en l’air au CHRGP

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le Centre hospitalier régional du Grand-Portage (CHRGP) a été l’hôte d’un spectacle peu commun, ce jeudi 10 mai. À l’aide d’une grue, une équipe de professionnels a sorti l’appareil servant à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) par le toit de l’édifice. Une opération spectaculaire. 

La pièce principale de l’appareil a été transportée vers 10 h 30. Celle-ci, qui comprend l’aimant, pèse environ 12 000 livres. À l’extérieur, plusieurs employés ont assisté à la scène inhabituelle. 

Lise Chabot, responsable des communications pour le CISSS du Bas-Saint-Laurent, explique que la manœuvre est en lien avec une annonce de quelques millions qui devrait être réalisée en début de semaine prochaine. Vraisemblablement, un nouvel appareil pour l’IRM, conçu en Allemagne, est attendu au cours des prochains mois.

En juillet 2017, un nouvel appareil d'imagerie par résonance magnétique de près de 4,5 tonnes et d’une valeur de 1,5 M$ est entré dans les murs de l’hôpital de Rimouski. Celui-ci peut accueillir 12 500 patients par année. 

Selon IRM Québec, «l’appareil de résonance magnétique, appelé Tesla, permet aux cliniciens d’obtenir des images claires de la structure des différents organes grâce à la sensibilité de contraste entre les diverses sortes de tissus. L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique permettant une localisation précise des lésions puisqu’elle fournit des images natives suivant n’importe quelle direction de l’espace».

 

Publicité

Commentez cet article