Publicité
4 mai 2018 - 06:32

Le mercure et l’achalandage à la hausse au Parc du Mont-Saint-Mathieu

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le samedi 21 avril dernier fut la dernière journée de ski de printemps au Parc du Mont-Saint-Mathieu. La neige encore abondante et la belle température ont incité les amateurs de sports de glisse à renouer une dernière fois cette saison avec leur activité hivernale favorite.

«Ce fut une journée record pour un mois d’avril», a indiqué François April, directeur général de la station de plein air. Malgré un temps des fêtes difficile, baisse de 30 % de l’achalandage, les mois de janvier et février ont permis de combler le retard. La semaine de relâche scolaire en mars fut également très bonne. «Au final, nous avons eu une augmentation d’environ 10 % de notre clientèle pour nous donner une nouvelle année record», a mentionné M. April.

INVESTISSEMENT DE 2,4 M$

Le directeur général est aussi très fébrile à l’idée de lancer la phase 3 du plan de développement, soit un investissement de 2,4 millions de dollars. «Nous avons plus de 50 % du financement confirmé, il nous manque une annonce, celle en lien avec le programme d’infrastructures sportives. Nous envisageons encore des travaux cet été, nous travaillons pour ça», a mentionné François April. Le projet serait complété en 2019.

Cette troisième phase permettra la création d’un village piétonnier d’hébergement constitué de dix unités d’habitation compactes et écologiques au pied des pentes, l’ajout d’une remontée mécanique de type téléski dans la section est de la montagne, l’aménagement d’un réseau de sentiers de ski nordique d’une quinzaine de kilomètres avec refuge et l’acquisition de cinq canons à neige supplémentaires.

Les deux phases précédentes, complétées en 2009-2010 et en 2011-2012, comprenaient entre autres la construction du chalet de services et l’installation d’une remontée télésiège quadruple.

LE GOLF

Le Parc du Mont-Saint-Mathieu sera pour une quatrième saison estivale l’opérateur du club de golf situé de l’autre côté du lac Saint-Mathieu. «Nous avons fait des travaux pour rendre le jeu plus agréable et fluide. Cela a porté fruit puisque nous avons enregistré une hausse assez marquée de la clientèle via les droits de jeu journaliers», a noté le directeur général.

Cette décision d’opérer le club de golf a aussi permis de consolider des emplois puisque des employés saisonniers peuvent travailler pour la station de ski en hiver et le club de golf en été. «Cette année, nous avons comptabilisé 23 000 heures de travail, soit l’équivalent de 12 emplois à temps plein à l’année», a indiqué M. April. Dans les faits, le Parc du Mont-Saint-Mathieu compte 4 employés permanents de même que plusieurs travailleurs saisonniers et à temps partiel. Son équipe est composée en hiver de 40 personnes et en été d’une dizaine d’employés.

 

Publicité

Commentez cet article