Publicité
26 avril 2018 - 10:05 | Mis à jour : 10:16

Décès de l'abbé Odilon Hudon

Toutes les réactions 5

Les régions de Kamouraska et Rivière-du-Loup sont en deuil. L’abbé Odilon Hudon, bien connu comme étant le cofondateur du Camp Canawish de Rivière-Ouelle et curé de la paroisse Saint-Patrice pendant plusieurs années, est décédé le 25 avril à Québec. Il était âgé de 79 ans.

Né à Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 4 juillet 1938, Odilon Hudon a été ordonné prêtre à la Cathédrale de Sainte-Anne le 8 juin 1963 par Mgr Bruno Desrochers. Au fil des ans, il fut notamment curé au Kamouraska, mais également à Notre-Dame-du-Portage et dans les trois paroisses de Rivière-du-Loup (Saint-François-Xavier, Saint-Ludger et Saint-Patrice).

En 1973, alors qu’il était basé au Kamouraska, Odilon Hudon fonde le Camp Canawish avec Paul-Émile Hudon. Il y demeurera impliqué à titre de président-directeur général jusqu’à son décès. «Il avait pensé offrir ce service aux gens de la région. Le camp a évolué depuis le temps, mais il est toujours demeuré aussi investi. On peut dire qu’il aura porté la cause des personnes handicapées jusqu’à sa mort», indique Margot Lavoie, adjointe à la gestion du camp depuis 25 ans.

Toujours sous le choc de son décès soudain, Mme Lavoie mentionne que l’abbé Hudon était beaucoup plus qu’un simple patron. Toujours présent et à l’écoute, il était toujours de bon conseil et elle se tournait naturellement vers lui lorsque des décisions difficiles devaient être prises. Retraité depuis 2017, il anticipait l’été 2018 avec beaucoup d’impatience, selon elle, car il prévoyait s’investir au Camp autant qu’il le faisait à l’époque où il était à Rivière-Ouelle. «C’était un homme de cœur qui n’a jamais ménagé les efforts pour notre organisation», a-t-elle ajouté.

RÉACTION DE LA FAMILLE

Neveu de l’abbé Hudon, le maire de La Pocatière, Sylvain Hudon, parle d’une grosse perte pour la région. «Le Camp Canawish, mais aussi Tandem Jeunesse qu’il a toujours défendu, son héritage est important. Il faut poursuivre son œuvre en encourageant les organismes qu’il a toujours soutenus au fil du temps», déclarait-il.

Sur le plan plus personnel, M. Hudon parle de son oncle comme d’un homme franc qui n’avait pas peur de donner une opinion qui pouvait déranger, même s’il était un homme d’Église. «Il est toujours resté proche de la famille. C’est lui qui m’a marié, ainsi que mon fils, en plus de baptiser mes enfants et mes petits-enfants. Son départ me touche beaucoup», a-t-il confié.

COLLABORATION : Maxime Paradis, Le Placoteux

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • C'était un serviteur de l'Eglise, très bien engagé, au sein des communautés ou il a oeuvré

    Alain Bois Ste-Louise - 2018-04-27 17:54
  • Un être de grande conviction et d'engagement, cofondateur d'Entraide au masculin côte-sud. Monsieur Hudon votre présence comme homme et à titre de président de notre conseil d'administration nous manquera grandement. Merci pour vos 28 ans à défendre la cause des hommes en difficulté dans notre société.

    Richard Pierre, directeur général Entraide au masculin côte-sud - 2018-04-27 09:27
  • Pour votre information en attendant l'avis de décès.
    Bel hommage bien mérité.

    Roch Beaulieu - 2018-04-26 15:46
  • Que Dieu vous accueille aussi bien que vous accueilliez toutes les personnes qui partageaient votre route. J'ai eu la joie de vous connaître mieux et de goûter votre présence et votre humour lors des 9 dernières années où vous avez été mon employeur mais aussi mon collègue de travail au presbytère de St-Patrice. Je vous garde dans mon cœur!

    Gaétane Marquis - 2018-04-26 13:52
  • Que Dieu vous prenne en main mon bon Curé. Et merci d'avoir existé pour le plus grand plaisir des gens de la région.

    Fernand ouellet - 2018-04-26 10:59