Publicité
14 avril 2018 - 09:13

Maillage entre les entreprises et le milieu scolaire au Kamouraska

La MRC de Kamouraska en collaboration avec le bureau de Services Québec de La Pocatière, Ville Saint-Pascal, Développement économique La Pocatière, la SADC du Kamouraska et l’Association forestière bas-laurentienne, ont organisé le 27 mars une journée de maillage avec les conseillers d’orientation des secteurs jeunes-adultes et de la formation professionnelle de la Commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup.

Initié par la MRC, ce projet exploratoire vise à optimiser les façons de travailler avec ces conseillers en plus de mettre au point de nouveaux outils afin d’arrimer les aspirations professionnelles des jeunes-adultes aux possibilités d’emplois au Kamouraska. Elles avaient pour but de raffiner les connaissances de l’équipe des conseillers d’orientation sur le marché du travail et des emplois disponibles au Kamouraska à l’aide de visites d’entreprises et de rencontres.

La délégation était composée des huit conseillers d’orientation en plus de quatre gestionnaires de la Commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup et du Pavillon-de-l’Avenir.

«Si on peut être chimiste, archéologue, peintre industriel ou estimateur en construction, je veux qu’on puisse dire aux jeunes que c’est possible au Kamouraska», précise Charles de Blois Martin de la MRC de Kamouraska. «Peu d’outils à l’échelle des MRC permettent aux conseillers d’orientation d’être en contact direct avec nos entreprises et nos organisations. Rien n’est plus efficace que d’organiser des visites sur le terrain. Ce sont eux qui sont les intervenants de première ligne auprès de nos jeunes», ajoute-t-il.

La plupart des secteurs d’activités connaissent des problèmes de main-d’œuvre et la valorisation des métiers autant spécialisés que non-spécialisés est un enjeu crucial, estiment les partenaires de cette initiative. Ils souhaitent organiser annuellement de telles visites et ainsi travailler à la rétention des jeunes conformément à la démarche de marketing territorial.

Publicité

Commentez cet article