Publicité
3 avril 2018 - 11:44

Québec annonce un montant de près de 5,6 M$ pour lutter contre la mérule pleureuse

La ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l'Habitation, Lise Thériault, a annoncé aujourd'hui le versement d'aides financières totalisant près de 5,6 M$ pour lutter contre la mérule pleureuse et soutenir les propriétaires qui sont aux prises avec ce problème sur le territoire québécois.

D'abord, le gouvernement du Québec annonce l'octroi, par la Société d'habitation du Québec (SHQ), d'une subvention de 180 000 $ sur quatre ans à Mérule pleureuse Québec pour appuyer son fonctionnement. Une première tranche de 45 000 $ vient d'être remise à cet organisme qui accompagne et informe les propriétaires touchés.

De plus, d'autres mesures ont déjà été entreprises à la suite des recommandations du rapport. Ainsi, la SHQ versera une subvention de 200 000 $ à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, affilié à l'Université Laval (IUCPQ-UL), pour la réalisation d'un projet de recherche visant à améliorer les connaissances sur la mérule pleureuse au Québec. De plus, le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) s'est vu confier le mandat d'élaborer une norme consensuelle visant à encadrer les travaux de décontamination des bâtiments touchés par la mérule pleureuse et d'autres champignons lignivores. Cette mesure nécessitera un investissement de 200 000 $.

Enfin, le gouvernement du Québec injectera 5 M$ sur trois ans pour la mise en place du nouveau Programme d'intervention résidentielle ─  mérule pleureuse, sous la responsabilité de la SHQ, dont les modalités seront définies au cours des prochains mois.

«Notre gouvernement soutiendra les propriétaires aux prises avec la mérule pleureuse grâce à un nouveau programme d'aide financière. De plus, avec du financement pour la recherche et pour mieux encadrer les travaux de décontamination, nous travaillons maintenant à développer une expertise afin de prévenir sa présence et de l'éliminer. Nous reconnaissons également les efforts de l'organisme Mérule pleureuse Québec en l'appuyant financièrement dans la poursuite de sa mission», affirme Lise Thériault, ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l'Habitation

«Nous continuons d'être proactifs dans cet important dossier. Les propriétaires affectés par la mérule, qu'ils viennent du Bas-Saint-Laurent ou d'ailleurs au Québec, peuvent compter sur notre appui pour trouver des solutions à ce problème. Ces annonces confirment de façon claire que nos interventions couvriront plusieurs aspects. Il faut rappeler que nous sommes la première province canadienne à soutenir les familles affectées par ce champignon», a souligné Jean D'Amour, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et député de Rivière-du-Loup–Témiscouata.

Faits saillants :
 > L'organisme Mérule pleureuse Québec recevra une subvention de 45 000 $ par année pendant 4 ans.
 > Le BNQ est un organisme dûment accrédité en tant qu'organisme d'élaboration de normes auprès du Conseil canadien des normes.
 > La recherche de l'IUCPQ-UL sera réalisée en collaboration avec le Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.
 > Elle aura pour but de recueillir des données sur la prévalence de la mérule en milieux naturel et bâti et sur sa résistance aux conditions environnementales propres au Québec.
 > En février dernier, la ministre Lise Thériault rendait public le rapport du comité interministériel sur la mérule pleureuse. Parmi ses recommandations, le comité préconisait de poursuivre l'acquisition des connaissances et d'encadrer les travaux de décontamination.
 > La mérule pleureuse est un champignon qui se nourrit de bois et qui entraîne sa décomposition. Il a toutefois besoin d'un taux d'humidité extrême pour se développer et éventuellement causer des dommages à la structure des bâtiments.

À PROPOS DE LA SHQ

La SHQ a pour mission de favoriser l'accès des citoyens à des conditions adéquates de logement. Grâce à ses programmes et à ses nombreux partenaires, elle aide plus de 231 000 ménages québécois. Pour plus d'information sur les programmes et les services offerts par la SHQ, pour en savoir plus sur ses activités et ses réalisations ou pour obtenir des conseils sur l'habitation, consultez le www.habitation.gouv.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article