Publicité
29 mars 2018 - 16:24 | Mis à jour : 17:10

Les horaires de faction convertis en horaires à l’heure pour les paramédics de Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Les horaires de faction des employés du préhospitalier de Rivière-du-Loup et de six régions du Québec seront convertis en horaire à l’heure, une demande qui est réitérée depuis des années par la Fédération des employés du préhospitalier du Québec. Ce rehaussement du financement de 17,1 M$ annoncé en après-midi le 29 mars par le ministre de la Santé Gaétan Barrette entrera en vigueur le 1er avril 2018.

Le président de la Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ), Daniel Chouinard, n’a pas hésité avant de se réjouir de cette annonce. «Ça fait tellement d’années qu’on travaille pour obtenir cette modification. La Fédération est très heureuse que le gouvernement ait fait ce mouvement et salue le geste du ministère», a-t-il commenté.

Il souligne que la couverture ambulancière de la région s’en trouvera améliorée et surtout accélérée. «Cela fait en sorte que les paramédics sont prêts à partir une ou deux minutes après avoir reçu l’appel, donc éliminera les délais. Ils pourront donc compléter leurs 12 heures de travail et rentrer chez eux par la suite. C’est aussi une amélioration de la qualité de vie des employés», ajoute M. Chouinard.

HORAIRE DE FACTION

L’horaire de faction faisait en sorte que les ambulanciers étaient de garde sur un quart de travail de sept jours consécutifs, 24 heures sur 24. Selon Daniel Chouinard, la procédure de repos entrainait parfois des temps d’éveil de 25 heures et plus. Il pouvait s’écouler parfois près d’une dizaine de minutes avant que les deux paramédics se rendent en direction du lieu d’intervention puisqu’ils étaient en attente à leur domicile, situé dans un rayon de cinq minutes de la caserne.

La FPHQ continue de revendiquer l'abolition complète de ce type d'horaire sur l'ensemble du territoire du Québec. Il avait été créé temporairement en 1989 pour répondre rapidement aux besoins de la population. 

TRANSFORMATION DE COUVERTURE AMBULANCIÈRE

Six autres régions bénéficieront de cette transformation du mode de couverture, soit Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, l’Estrie, Chaudière-Appalaches, le Bas-Saint-Laurent, la Mauricie–Centre-du-Québec et les Laurentides. Elle représente un investissement supplémentaire global de 17,1 M$ et permettra d’intensifier la présence ambulancière sur ces territoires.

«Ces mesures de bonification s’ajoutent à celles déjà annoncées l’automne dernier, et visent à offrir une présence accrue de véhicules préhospitaliers d’urgence dans plusieurs régions où cela s’avère nécessaire pour mieux répondre aux besoins de la population. Notre objectif demeure d’optimiser la couverture ambulancière dans l’ensemble du Québec, et de réorganiser ces services de manière parfaitement cohérente avec les nouvelles analyses effectuées au cours des derniers mois», a commenté le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Chaque unité convertie représente un financement de 812 000$. Au Bas-Saint-Laurent, cette mesure touche Sayabec (1 horaire), Amqui (1), Mont-Joli (2), Rivière-du-Loup (1) et Saint-Fabien (1).

Cet investissement s’ajoute aux sommes de 9,6 M$ annoncées en octobre dernier et au 28,2 M$ annoncé en novembre.

 

Publicité

Commentez cet article