Publicité
28 mars 2018 - 11:02 | Mis à jour : 15:38

Le Conseil des aéroports du Québec salue le budget 2018-2019

Le Conseil des aéroports du Québec se réjouit de l’appui donné par le gouvernement du Québec de près de 175 M$ au transport aérien régional pour permettre aux citoyens vivant en région de se déplacer à des coûts abordables. 

Les aéroports des régions du Québec contribuent à la vitalité économique de nos régions et favorisent l’accès des territoires à de nombreuses activités économiques d’importance, que ce soit pour soutenir les investissements, les échanges commerciaux inter-régionaux, les activités gouvernementales ou protocolaires, ou encore pour la venue des touristes et visiteurs de toutes sortes. Ils assurent également l’approvisionnement des denrées vers les communautés éloignées et le transport des patients vers les hôpitaux des centres urbains.

«Nous sommes heureux de voir le gouvernement investir 100 M$ au cours des quatre prochaines années pour maintenir notre réseau aéroportuaire en bon état et sécuritaire. Les investissements promis pour assurer la réfection et le développement des infrastructures permettront notamment la rénovation des bâtiments et l’acquisition d’équipements mobiles, ce qui constituent des éléments critiques à la saine gestion de nos infrastructures», mentionne Jacques Poulin, président du Conseil.

L’accès aérien à nos régions représente un enjeu fondamental pour l’occupation des territoires, l’activité économique des régions et la vitalité des activités touristiques hors des grands centres. «Le prix élevé des dessertes aériennes est un véritable frein à la mobilité des personnes sur le territoire et limite grandement les efforts de diversification de nos activités économiques en région. Les annonces d’aujourd’hui visent au final à diminuer les tarifs pour les usagers. Beaucoup reste à faire, mais nous sommes encouragés par les annonces qui prouvent le sérieux du gouvernement à identifier des solutions durables», déclare Romain Girard, directeur général du Conseil. 

Une raison fondamentale au haut tarif des dessertes aériennes régionales est la faible demande. Le gouvernement annonce aujourd’hui plusieurs mesures visant à stimuler la demande de services aériens en région, pour un total de 40M$, en bonifiant le Programme de réduction des tarifs aériens. Outre la hausse des seuils d’admissibilité à des remboursements ciblés, le Conseil salue l’ajout de nouvelles régions admissibles au programme, soit la Gaspésie, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et l’Abitibi-Témiscamingue.

«35 000 voyageurs québécois seront admissibles au programme, ce qui stimulera les déplacements et la vitalité des activités de développement économiques, touristiques d’agrément et d’affaire, culturelles, sportives et l’occupation dynamique des territoires », souligne Romain Girard, directeur général du Conseil. 

L’utilisation de nos aéroports à des fins de tourisme d’agrément ou d’affaire est un objectif crucial pour la pérennité de nos infrastructures. Le Conseil est heureux d’apprendre la formation d’un groupe de travail avec le ministère du Tourisme, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec et les compagnies aériennes présentes sur le territoire du Québec, afin de mettre au point rapidement une initiative qui permettra aux Québécois de visiter les régions à plus faible coût.

«Les 10M$ sur cinq ans qui viennent appuyer cette nouvelle mesure permettra aux Québécois d’avoir accès à leur territoire et d’y faire des découvertes mémorables. Notre réseau aéroportuaire est prêt à recevoir ces touristes venus de tous les coins du Québec !», s’est enthousiasmé Jacques Poulin, président du Conseil.

 

Publicité

Commentez cet article