Publicité
25 mars 2018 - 07:04

La distillerie Fils du Roy brille au Colorado

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Décidément, les spiritueux fabriqués à Saint-Arsène ont la côte à l’international. Après plusieurs reconnaissances obtenues en 2017, les produits de la distillerie Fils du Roy se sont démarqués à la 7e Denver International Spirits Competition. Une très belle façon, disons-le, d’entamer une nouvelle année de compétition. 

La Grande Bagosse d’Al Capone, une vodka, le Gin Thuya et La Grande Hermine, un pastis, sont ainsi montés tous les trois sur les marches du podium, récoltant respectivement des médailles d’or, d’argent et de bronze. Rien de moins! 

Soulignons que les compétitions comme celles-ci se déroulent à l’aveugle, c’est-à-dire que les juges ne voient pas les bouteilles avant d’y goûter. Leur allure n’a donc aucun impact sur la note de dégustation. Ce sont les arômes qui priment, et à ce jeu, la distillerie Fils du Roy connait énormément de succès. 

L’automne dernier, le magazine Protégez-vous a décerné le Gin Thuya comme étant le meilleur de 16 gins dégustés à l’aveugle par des experts. Au cours des mois précédents, le travail des propriétaires Jonathan Roy et Hélène Dumont avait été reconnu à plus de 10 reprises à l’international.

Ils avaient notamment obtenu l’or pour l’absinthe La Courailleuse à la «Berlin International Spirits Competition», puis deux médailles d’argent à la «International Wine & Spirits Competition» de Londres pour ce même spiritueux et sa Grande Bagosse (vodka), version Al Capone.

Davantage de détails suivront dans la prochaine édition de votre Info Dimanche. 

 

Publicité

Commentez cet article