Publicité
24 mars 2018 - 07:30

S’impliquer pour soutenir les proches aidants des Basques

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le Centre d’aide aux proches aidants des Basques (CAPAB) lancera officiellement le 1er avril sa nouvelle campagne de financement et de recrutement des membres. L’organisme s’est allié avec le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis, qui a rapidement accepté de revêtir le rôle de porte-parole pour la cause.

Avec le vieillissement de la population auquel la MRC des Basques est confrontée, l’implication et le soutien des proches aidants est plus que nécessaire, souligne M. Denis. Selon les données récoltées en 2016 par l’Institut de la statistique du Québec, la population se chiffre à 8 799 dans les Basques, dont 29,7% est âgée de 65 ans et plus, soit le plus haut pourcentage du Bas-Saint-Laurent. L’âge moyen dans les Basques est de 49,9 ans, soit plus de 8 ans au-dessus de la moyenne d’âge de l’ensemble du Québec, qui est de 41,7 ans.

Selon les estimations du CAPAB, le territoire de la MRC des Basques compte plus de 1 700 personnes proches aidantes, lesquelles interviennent dans des contextes aussi diversifiés que l’accompagnement d’un parent en perte d’autonomie, d’une personne malade en fin de vie, d’un enfant vivant avec un handicap physique ou intellectuel et dans bien d’autres situations.

«Le Centre d’aide aux proches aidants des Basques répond à une situation qui arrivera à tout le monde, soit le vieillissement de la population. On est en mode solution, nous devons y faire face. La distribution naturelle des proches aidants se fait dans la famille. C’est une tâche qui se déroule 24 h/24 et 7 jours sur 7», précise Bertin Denis.

Il estime que ces proches aidants ont besoin de support et de soutien, sans qu’il n’y ait d’argent en jeu. «On sent que le CAPAB est une organisation qui fait du bien et qui répond à un réel besoin du milieu. C’est une cause qui me touche beaucoup. Ma mère a 95 ans et demeure dans une résidence de personnes âgées. Elle a besoin de beaucoup de présence et nous nous relayons pour aller la voir», précise-t-il. M. Denis veut assurer un financement permanent à cet organisme en impliquant les entreprises et l’économie du milieu. La mission du CAPAB est de prêter main forte aux proches aidants par des services d’information, de formation, de soutien individuel et de répit. 

 «L’organisme est présent sur le territoire des Basques depuis 7 ans, avec la contribution de membres individuels. On introduit une nouveauté cette année, soit les membres corporatifs. Leur cotisation se calculera en fonction de leur population, pour les municipalités et du nombre d’employés, pour les entreprises. Il faut démontrer l’enracinement dans notre milieu», ajoute Guillaume Côté-Philibert, coordonnateur au Centre d’aide aux proches aidants des Basques. Par ailleurs, l’organisme souhaite déposer une demande de financement prochainement auprès du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent.

Depuis sa fondation en 2011, le CAPAB peut compter sur environ 125 membres individuels. La campagne s’échelonnera du 1er avril au 1er juin 2018.

Publicité

Commentez cet article